Oran - Revue de Presse

VISITE DE ABDELMALEK SELLAL

L?eau de Brédéa dans les robinets en septembre Les Oranais pourront enfin consommer l?eau déminéralisée de Brédéa en septembre prochain au plus tard et celui de MAO en 2007. C?est ce qui a été annoncé, hier, par les responsables compétents, en marge de la visite de travail effectuée à Oran par le ministre de l?Hydraulique et des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal. En effet, l?eau de Brédéa a coulé pour la première fois, hier, à l?occasion d?une mise en marche expérimentale de la station qui commencera le traitement de l?eau produite dans les jours à venir pour qu?elle parvienne déminéralisée aux robinets la fin du mois d?août. A noter que l?eau produite actuellement contient un taux de salinité de 7g/litre. Après son traitement, la quantité de sel chutera à moins 1g/litre, selon le procédé d?osmose, avancera le représentant du groupe français « Degrémont » qui réalise ce projet en partenariat avec « l?interentreprises d?Algérie ». Il faut savoir que la station de Brédéa a coûté plus de 199 milliards de centimes pour une capacité de 34 600 m3/jour. Pour la réalisation du couloir MAO ( Mostaganem-Arzew-Oran), la fin des travaux est prévue pour 2007. Ce projet, dont la finalité est d?assurer à Oran une alimentation en eau pendant plus de 50 ans, est scindé entre quatre lots. Le premier porte sur la construction d?un barrage de déviation du Chélif et son circuit hydraulique. Le second concerne la réalisation d?un deuxième barrage pour le stockage de l?eau de Kerrada et son circuit hydraulique. Le troisième lot porte sur la réalisation d?un circuit pour l?adduction du couloir « MAO » et, enfin, le quatrième concerne la réalisation d?une station de traitement. Il faut savoir que le projet, dans sa globalité, devra coûter à l?Etat un budget de 400 millions de dollars. Le chantier de réalisation d?une galerie périphérique d?assainissement pour le groupement d?Oran a constitué l?une des étapes de la visite du ministre à Oran.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)