Oran - Revue de Presse

Messaoudene Djamel (Président du CABBA): «Nous ne baisserons pas les bras»

Le Ahly de Bordj Bou Arreridj occupe actuellement une peu reluisante dernière place au classement général. L'équipe des hauts plateaux de l'Est, qui s'est pourtant renforcée par des joueurs chevronnés à l'image de Bensaïd, El Hadi Adel, Dehouche et Kab, peine encore à décoller. Lors de sa dernière apparition au stade Ahmed Zabana d'Oran, le CABBA n'a pas montré grand-chose. Reprise en mains par l'entraîneur Saïd Belkacem, l'équipe du président Messaoudene Djamel tente de se ressaisir. Toujours aussi confiant malgré la difficulté de la tâche, le président du Ahly a bien voulu répondre à nos questions.

Le Quotidien d'Oran: Le CABBA occupe la dernière place au classement, quel est votre sentiment ?

Messaoudene Djamel: Je ne peux qu'être déçu et triste en même temps à l'idée de voir l'équipe occuper la place de lanterne rouge.

Cela est la conséquence directe des nombreux faux pas concédés, surtout à domicile, et qui étaient, disons, évitables. Il faut oublier tout cela et faire preuve d'optimisme. Il y a encore beaucoup de matches à jouer et il faut prendre des points qui nous relanceront en championnat.

Q.O: Comment le CABBA s'est-il retrouvé dans cette situation ?

M.D: Il y a d'excellents joueurs au Ahly qui ont réalisé de très belles prestations. C'est surtout un manque de confiance et de réussite qui en sont les causes. Mais il y a eu aussi beaucoup de problèmes à l'intersaison qui ont fait que nous n'avons pas débuté comme il fallait. Mais le championnat ne fait que commencer et nous sommes en train de prendre nos dispositions pour améliorer la situation du club à l'avenir. Notre équipe est encore en pleine construction, il ne faut donc pas se décourager. Le groupe doit continuer à travailler pour améliorer son rendement. Les résultats viendront par la suite. Nous ne baisserons pas les bras.

Q.O: Kamel Mouassa a jeté l'éponge après seulement six matches, pourquoi ?

M.D: Avant toute chose, je tiens à féliciter l'ancien entraîneur Mouassa pour le travail et la préparation effectués avec l'équipe. Au début de la saison, j'avais déclaré que nous étions pour la stabilité, mais lorsqu'on s'est aperçu qu'il y avait un blocage quelque part, Mouassa a compris qu'il fallait un changement pour tenter de provoquer le déclic chez les joueurs.          A l'intersaison, il avait carte blanche pour ramener les éléments qu'il croyait aptes à former une équipe compétitive. Malheureusement et en dépit de tous les efforts déployés, les résultats n'ont pas suivi.

C'est pour cette raison que Mouassa a préféré céder sa place.

Nous avons confié la barre technique à Saïd Belkacem, le DTS des jeunes catégories qui dispose de tous les diplômes requis. Lors de la prochaine réunion du CA, nous comptons installer un entraîneur d'expérience qui sera secondé par Belkacem, et dans ce contexte nous privilégions la piste étrangère. Plusieurs noms nous ont été proposés.

Q.O: Peut-on connaître ces entraîneurs ciblés ?

M.D: Il s'agit de Losano, Alberto Barberis et l'ancien entraîneur du MCEE, Jean Castellan. Mais l'urgence aujourd'hui c'est de provoquer le déclic. Nous sommes à la recherche d'un premier succès de la saison, et on espère qu'il se réalisera ce week-end face au CRB.

Q.O: Justement, comment se présente ce match ?

M.D: Je ne vous cache pas que tout le monde est sous pression car ce match, nous le considérons comme capital. Nous ne devons en aucun cas passer à côté.

Il y a une grande détermination chez les joueurs. Il faut prendre les trois points. Cela ne sera pas facile face à une équipe qui carbure en ce moment. L'essentiel c'est que tous les joueurs sont conscients de l'importance de la mission qu'ils veulent mener à bien.

Q.O: Le mot de la fin vous revient.

M.D: Remettre le club sur orbite ne sera pas uniquement l'affaire des joueurs. Tous les milieux sportifs à Bordj Bou Arreridj doivent s'impliquer que ce soit les amoureux du club ou les pouvoirs publics.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)