Mostaganem - ENVIRONNEMENT

Une forêt transformée en carrière de tuf à Mostaganem: Qui arrêtera le massacre?



Une forêt transformée en carrière de tuf à Mostaganem:  Qui arrêtera le massacre?




Un phénomène vient d’apparaître dans la forêt de Sadaoui, à l’est de Sidi Lakhdar: des individus sans vergogne viennent piller le tuf, mettant ainsi à mal tout l’écosystème du site.

Après la catastrophe écologique relative au pillage de sable, un autre phénomène vient de faire son apparition à la forêt de Sadaoui, à l’est de Sidi Lakhdar, dans la wilaya de Mostaganem. Des individus s’emparent, quotidiennement, de quantités très importantes de tuf et détruisent le patrimoine forestier causant des dégâts considérables. Ces pilleurs ne sont nullement inquiétés et continuent leur sale besogne. Des riverains nous ont déclaré que le tuf pillé est exploité dans des projets de réalisation de divers projets, notamment des routes dans cette région.

Le préjudice causé est estimé à des centaines de millions de cts, alors que les exploitants illégaux de cette matière précieuse n’en payent pas les frais. Si les services administratifs concernés et les services de sécurité ne réagissent pas, avec le temps, les conséquences risquent d’être irrémédiables.

En effet, c’est un vrai désastre qui se dessine à l’horizon. La situation que vit cette forêt est de nature à provoquer, encore une fois, des dégâts sur l’écosystème en compromettant le sort des générations futures. C’est ce que déplorent de nombreux riverains. On dénonce même le laxisme de certaines autorités dans cette extraction illicite. Un juteux trafic qui rapporte beaucoup aux extracteurs illégaux au détriment de l’environnement et du patrimoine touristique. Ils n’en ont cure de l’interdiction formelle des pouvoirs publics.

Des riverains se demandent d’ailleurs: «Comment se fait-il que cette activité d’extraction illégale de tuf en plein milieu forestier, strictement interdite par les pouvoirs publics, continue à s’exercer en plein jour au vu et au su de tout le monde? Où sont passés les services censés préserver l’environnement et les biens publics?»

Face à cette situation, l’Etat doit agir et mettre hors d’état de nuire ces personnes qui ne cessent de détruire la nature sans craindre la loi, en ciblant la plus belle forêt du littoral.

«Le problème qui nous inquiète actuellement est que tout le monde sait mais personne ne fait rien pour arrêter ce massacre», s’insurge un citoyen de la région.

Contacté à ce sujet, les services des forêts affirment avoir déposé plainte, malheureusement le pillage continue toujours.


Photo: Des individus s'emparent quotidiennement d’importantes quantités de tuf et détruisent le patrimoine forestier

L. H.

Pillage de tuf à Mostaganem: Trois personnes écrouées et des engins saisis. Suite à la parution de l’article d’El Watan relatif au pillage de tuf à Mostaganem, la réaction des services concernés ne s’est pas fait attendre. Selon une source digne de foi, la Gendarmerie nationale vient de procéder à l’arrestation de trois personnes prises en flagrant délit de chargement de tuf, un matériau très prisé pour l’aménagement des routes et autres aires de jeu. La même source fait état que trois engins, dont un camion ,trouvés sur les lieux du pillage ont été également mis en fourrière. Traduits devant le magistrat instructeur, les trois individus ont été placés sous mandat de dépôt et seront jugés par le tribunal de Sidi Ali. (Par H. L. publié sur El Watan du mardi 21 juin 2016).
Karaali Abdelouahab - La sentinelle de l'environnement - Constantine, Algérie

21/06/2016 - 301811

Commentaires

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)