Mostaganem - ENVIRONNEMENT

STIDIA (Mostaganem) - Des dizaines d'espèces végétales détruites



STIDIA (Mostaganem) -  Des dizaines d'espèces végétales détruites




De grands efforts sont constamment fournis par les services des forêts pour la préservation du patrimoine dans la localité balnéaire de Stidia située à 15 km à l'ouest de Mostaganem aux abords d'un massif forestier très dense s'étendant sur plus de 30 ha, parmi les plus importants de la wilaya.

Toutefois, à l'entrée est du village, loin des regards, un talus d'arbustes millénaires surplombant la mer appelé le Pigeonnet vient de subir des dépassements et des agressions graves.

Le constat est amer, avons-nous constaté sur place. Des centaines d'arbustes de diverses espèces, indispensables pour la fixation des dunes et la stabilisation du sol, ont carrément été décimés.

Il ne reste plus rien de cette verdure splendide et cette pureté d'air incomparable qu'offrait le bois. Les arbustes déracinés sont entassés au fond d'un oued.

Un groupe de jeunes rencontrés sur les lieux cachent mal leur colère.

«Nous venons souvent du village jusqu'à cette petite forêt pour nous distraire et même faire du sport. La moitié de la petite forêt vient d'être anéantie. Plusieurs espèces animales et végétales qu'y vivaient ont carrément disparu. Pourquoi a t-on fait ça ?»

Alertés, les services de la commune ont dépêché une commission comprenant les services de la sécurité et les forêts.

Nous reviendrons sur cette affaire.


Stidia - Rebondissement dans l'affaire de la destruction des espèces végétales: par Ayache Djamel Suite à l'article paru dans une précédente édition faisant état de la destruction de plusieurs arbustes de différentes espèces, trois sorties sur le terrain ont été simultanément effectuées par une commission comprenant l'APC, la brigade de la gendarmerie, les représentants de l'environnement, de l'agriculture et des services des forêts qui ont constaté sur place l'ampleur des dégâts occasionnés à un espace vert mitoyen avec la forêt des pigeons qui a été complètement dévasté où toute vie végétale n'existe plus et ce, sur une superficie de deux 2 hectares et demi. Les services des forêts et après établissement d'un rapport détaillé ont déposé plainte ce mercredi auprès du procureur près le tribunal de Mostaganem pour destruction d'un tapis végétal stabilisant les dunes, composé de « rétame » (rétamo cifama), une espèce rare et ancienne qui pousse principalement entre Stidia et El-Mactaâ, indispensable à la préservation du littoral. Les rapports des autres membres dépêchés, sur les dépassements effectués dans cette agression contre la nature, sont en voie d'être finalisés, croit-on savoir.. (Par Ayache Djamel. Le Quotidien d'Ora du jeudi 11 juin 2015)
Karaali Abdelouahab - la sentinelle de l'environnement - Constantine, Algérie

11/06/2015 - 262083

Commentaires

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)