Mila - Urbanisme

Nouvelles de Mila : Une wilaya en pleine mutation


Dernièrement, Djamel Eddine Salhi, wali de Mila, a esquissé, sur les ondes de Cirta FM les grands axes du bilan 2006 de la wilaya. Une wilaya en pleine mutation avec la persistance de nombreux problèmes qui ralentissent le rythme de son essor en dépit des investissements énormes consentis par l’Etat. Récusant d’emblée le concept de « ruralité et de wilaya enclavée et sous-développée », il brandira l’argumentaire du volume colossal des investissements induits par le développement agricole et le programme des Hauts Plateaux et qui ont atteint à fin 2006 les 3500 milliards de centimes auxquels s’ajoute une rallonge budgétaire de 450 milliards au titre du présent exercice. Le directeur de l’exécutif évoquera les immenses atouts et les potentialités agricoles qui, conjugués aux perspectives prometteuses de la mise en service imminente du barrage de Beni Haroun, feront de Mila « la capitale des eaux » et une « wilaya verte ». Tout comme il mettra en avant la dynamique des PPDR. Programmes qui ont connu un engouement exceptionnel de la part des populations rurales comme en témoigne la création de plus de 160 périmètres de proximité pour la stabilisation des riverains et la relance de l’activité socioéconomique en milieu rural. Au chapitre du réseau routier, une allocation de 800 millions de dinars supplémentaires permettra, d’ici la fin 2007, la rénovation de l’ensemble du réseau et le traitement de près de 35 points noirs. Entre autres grands sujets abordés, M. Salhi parlera de l’avancée remarquable de la politique de l’habitat, notamment l’envolée de la formule du LSP avec l’inscription à ce jour de plus de 4000 unités, 3500 logement sociaux, 2929 constructions individuelles et la réalisation de 4500 logements ruraux. A la fin 2006, le taux d’occupation par logement (TOL) est passé à 6 personnes/logement contre 7,16 en 1999.