Mila

Mila : les ouvrages de la bibliothèque du défunt Dr Mohamed-Salah Mermoul remis au Centre universitaire Abdelhafid-Boussouf


Mila : les ouvrages de la bibliothèque du défunt Dr Mohamed-Salah Mermoul remis au Centre universitaire Abdelhafid-Boussouf
Publié par l’APS le : Mercredi, 17 Avril 2024

MILA - La famille du professeur d’histoire Mohamed-Salah Mermoul (1930-2023), a remis mardi les ouvrages de la bibliothèque privée du défunt à la direction de la bibliothèque du Centre universitaire Abdelhafid- Boussouf de Mila pour les mettre à la disposition des étudiants et des chercheurs.

La bibliothèque du regretté, Mohamed-Salah Mermoul comprend plus de 1.400 ouvrages dans les disciplines de l’histoire, de la littérature, de la géographie, du droit, de la Charia islamique, de l’économie, des sciences politiques, de la psychologie et de la sociologie, en plus d’un grand nombre de revues, de périodiques et de correspondances.

Mohamed-Salah Mermoul, né dans la commune d’Elayadi Barbes (Mila), avait étudié à l’Institut du Cheikh Abdelhamid Benbadis, à Constantine, puis à l’université Zitouna, en Tunisie.

Il avait lutté, durant la Révolution, en travaillant, notamment, au recrutement d’étudiants au profit de la lutte pour l’indépendance, tout en étudiant l’histoire à l’université de Constantine, avant de devenir membre de l’Union des historiens arabes, à Baghdad (Irak) et de l’Union des historiens algériens.

Ses ouvrages ont été remis à la bibliothèque du Centre universitaire de Mila "conformément à ses dernières volontés", a affirmé son fils, Chihab, qui a déclaré que les membres de la famille "se réjouissent de voir la propre bibliothèque du défunt conservée à Mila, ville où il est né et a vécu une partie de son enfance".

De son côté, le directeur du Centre universitaire de Mila, Amirouche Bouchelaghem, soulignant que le Dr Mohamed-Salah Mermoul était "l’une des figures scientifiques les plus illustres dans le domaine de l’histoire", a affirmé que les ouvrages confiés à la bibliothèque du Centre universitaire "constituent une importante plus-value" pour l’établissement qu’il dirige.

Selon M. Bouchelaghem, le mérite de cet enrichissement de la bibliothèque du Centre "revient également à l’association des journalistes et des correspondants de Mila, qui a été le lien entre le Centre universitaire et la famille de Mohamed-Salah Mermoul, conduisant à la remise de ses ouvrages en ce jour précis qui coïncide avec la Journée du savoir (Youm El Ilm, célébré le 16 avril de chaque année).

M. Bouchelaghem, ajoutant qu’une aile de la bibliothèque du Centre universitaire "portera désormais le nom de Mohamed-Salah Mermoul", a assuré qu’il sera pris "grand soin" des ouvrages en question qui seront "restaurés à chaque fois qu’il sera nécessaire" et jalousement conservés pour être mis à la disposition des chercheurs et des étudiants.