Mila - Urbanisme

La nouvelle ville de Mila, un projet "ambitieux et prometteur" (Wali)


La nouvelle ville de Mila, un projet




MILA - La nouvelle ville, projetée sur les hauteurs de la ville de Mila, constitue un "projet ambitieux et prometteur", susceptible de fournir les réserves foncières nécessaires à l’extension du chef-lieu de wilaya, a indiqué mercredi le wali, Abderramane Kadid, sur le site du projet.

Ce site de 611 hectares qui offrira des vues panoramiques de la ville de Mila et du barrage de Beni Haroun sera "un pôle urbain capable d’accueilli 20.000 habitants sur le court terme et 100.000 habitants d’ici à 10 ans, a affirmé le même responsable.

Les études techniques, préalables au lancement en travaux de la nouvelle ville qui chevauche trois communes (Mila, Ain Ettine et Sidi Khelifa), sont en cours de finalisation, selon les responsables locaux concernés.

Cette extension urbaine prendra le nom de Milo, en référence à l’appellation de Mila à l’époque numide, selon des historiens. Un nom provenant d’inscriptions portées sur une statue en marbre blanc découverte en 1880 et actuellement exposée dans la cour de l’ancienne caserne.

Dans une première étape, il sera procédé, courant janvier prochain, au lancement des travaux de construction de 860 logements publics locatifs et 1.000 autres dans le cadre de la formule location-vente, sur le mont Marcho, en parallèle aux travaux de réalisation d’un complexe sportif de proximité, d’une mosquée, d’une bibliothèque, d’un théâtre de plein air, d’une polyclinique et d’une unité de la protection civile.

Le wali a également inspecté le chantier d’un camp de jeunes de 300 lits où il a ordonné l’aménagement d’une piste menant vers ce camp qui constituera "le noyau de la zone d’expansion touristique de Marcho".

Parmi les projets retenus dans cette ZET, figurent notamment un parc d’attractions et un hôtel, a-t-on indiqué.