Jijel

OMI: l'Algérie plaide pour la promotion des mécanismes de coopération internationale pour réduire la pollution


L'Algérie a plaidé, mardi soir depuis Londres devant l'Assemblée générale (AG) de l'Organisation maritime internationale (OMI), en faveur de la promotion des mécanismes de coopération internationale, pour réduire la pollution et réaliser les objectifs fixés pour 2050.L'ambassadeur d'Algérie à Londres, Nourredine Yazid, qui conduit la délégation algérienne aux travaux de la 33e session de l'AG, a réaffirmé dans son intervention "l'adhésion de notre pays aux principes de l'OMI et son engagement à la réalisation des objectifs et programmes de l'organisation, pour faciliter la navigation maritime internationale".
M. Yazid a souligné, à ce propos, la grande importance accordée par l'Algérie au développement et à la modernisation du secteur maritime, en énumérant les principales motivations de cet intérêt, à savoir l'emplacement du pays au Sud de la Méditerranée, sa côte longue de plus de 2100 km et la dépendance des transports maritimes dans 95% de ses échanges commerciaux.
L'Algérie a, à cet effet, élaboré "une stratégie nationale pour mettre en ?uvre les mécanismes juridiques adoptés par l'OMI, en finalisant les procédures de ratification de plusieurs conventions, dont celle relative à la sécurité des conteneurs et la convention internationale de 1969 sur le jaugeage des navires".
Evoquant, ensuite, l'action du gouvernement pour moderniser le secteur maritime, M. Yazid a cité la mise en ?uvre d'un plan stratégique comportant notamment le développement des infrastructures de base nécessaires devant avoir un impact positif sur le progrès économique, comme le projet du port d'El Hamdania, d'une capacité de plus de six millions de conteneurs par an et la restructuration du port de Jijel, les deux étant reliés aux autoroutes réalisées.
De même, a-t-il poursuivi, les autorités algériennes s'emploient à adapter l'arsenal juridique en la matière pour être en phase avec les normes internationales, notamment en mettant en ?uvre les recommandations de la mission d'inspection de l'OMI en Algérie en 2019 et en veillant à la levée de toutes les réserves contenues dans le rapport d'audit.
Par ailleurs, l'ambassadeur a fait part de l'appréciation de l'Algérie pour les mesures prises par l'OMI, afin de réduire la pollution provoquée par les émissions de gaz à effet de serre émanant des navires, se félicitant ainsi de l'esprit de responsabilité et de l'engagement qui animent toutes les parties pour l'adoption de la stratégie révisée de l'Organisation maritime internationale.
Une stratégie comportant des mécanismes qui tient compte de la disparité des moyens des pays et de leurs responsabilités, et qui prend en considération les intérêts les plus élevés des peuples sans préjudice de leur droit au développement, a précisé M. Yazid.
Ce dernier a réaffirmé l'aspiration de l'Algérie à renforcer ses relations avec l'organisation dans tous les domaines, en général et dans le domaine environnemental en particulier.
Concernant la réforme interne de l'OMI, le diplomate a assuré l'engagement de l'Algérie à travailler avec le reste des membres pour améliorer les structures et les méthodes de travail de l'organisation, afin de les rendre "plus efficaces et plus transparentes", en adéquation avec les changements que connait le monde.
Il a considéré dans ce sens l'élargissement du Conseil de l'OMI et l'extension de ses mandats comme "le fruit de l'émergence de pays souhaitant jouer un rôle plus actif dans le domaine maritime et dans l'élaboration des cadres et règlements régissant les affaires maritimes internationales".
Les travaux de la 33e session ordinaire de l'AG de l'OMI, ouverts lundi, se poursuivront jusqu'au 6 décembre prochain. Ils devraient se pencher sur de nombreuses questions se rapportant à la sécurité maritime, à la protection du milieu marin et au problème de la pollution.
Pour rappel, un nouveau secrétaire général de l'OMI a été élu en la personne du Panaméen Arsenio Dominguez, en remplacement du Sud-Coréen Kitack Lim qui quitte le poste après deux mandats.
L'AG de l'OMI devrait également procéder, vendredi prochain, à l'élection des membres du Conseil de l'organisation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)