illizi - ARTS ET CULTURES

Amaris, la fête au début juillet

Amaris, la fête au début juillet
Illizi n D'intenses préparatifs sont entrepris par la population d'Ihrir à Djanet pour la célébration de la fête annuelle d'Amaris durant la première semaine de juillet, selon la direction de la culture.
Distante de 80 km de la commune de Bordj El-Haoues, la localité d'Ihrir (2 000 âmes) vivra une semaine durant des activités festives coïncidant avec la campagne de la récolte des dattes dites «primeurs». Le programme arrêté, cette fête traditionnelle prévoit une panoplie d'activités puisées du patrimoine ancestral de la région du Tassili, ainsi que des soirées artistiques animées par des troupes de genre tindi, accompagnées de danses des dromadaires, en l'honneur des invités d'autres régions du Sahara.
La fête d'Amaris, un legs des aïeux ayant peuplé la région du Tassili n'Ajjer, reflète des facettes de la vie sociale des touareg qui accordent une grande importance aux fêtes locales en tant que patrimoine culturel et source de continuité de la vie. Composée de petites bourgades disséminées, la localité d'Ihrir a été classée en 1982 patrimoine humain mondial par l'Unesco de par le foisonnement de sites et vestiges archéologiques et historiques en son sein, dont des anciennes sculptures rupestres, des lacs d'eau douce, foyers de reproduction et de prolifération d'espèces de poissons et d'alevins. Classée également patrimoine mondial de par la spécificité de sa biodiversité, cette région renferme un riche couvert végétal et des vergers phoenicicoles à perte de vue.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)