Guelma - Revue de Presse

Guelma

Des habitants en colère Il est des situations terribles dont on ne sait s?il faut en rire ou en pleurer. Alors que certains engrangent de l?argent à gogo en louant un logement comme salle des fêtes, d?autres souffrent le martyre. Cela se passe partout, et il en est ainsi pour les habitants de la cité Mekhancha à Guelma. De fait, selon la correspondance datée du 1er août qu?ils ont transmise par le biais de leur association au président de l?APC, et dont ils nous ont fait parvenir une copie, les habitants de ce quartier lui demandent de mettre un terme au calvaire qu?ils vivent journellement. Mais il semble que leur doléance reste lettre morte. Les habitants lui rappellent que deux personnes qu?ils citent nommément, Ahmed Ben Merad et Djamel Boulaâres, continuent à exploiter cette habitation en tant que salle des fêtes sans autorisation spéciale comme le stipule la loi, n?ayant cure des oppositions adressées par les habitants du quartier aux institutions concernées. Ce quartier résidentiel par excellence ne l?est plus depuis que cette maison est exploitée comme salle des fêtes. Les habitants n?arrivent plus ni à se reposer ni à dormir tranquillement, du fait bien entendu du tapage inhérent à la célébration de fêtes, notamment les mariages. Tapage sévissant jusque tard dans la nuit. Autre désagrément : celui du blocage de la route principale menant à ladite cité du fait des fréquents stationnements des cortèges nuptiaux.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)