El-Tarèf - AGRO-ALIMENTAIRE

EL-TARF - Le tomate industrielle reprend sa place



Doucement mais sûrement, la culture de la tomate industrielle, après un net recul de la production, il y a quelques années, pour les raisons que chacun connaît, comme les dettes des agriculteurs et la fermeture de plusieurs conserveries, est en train de revenir, en force, ces 3 dernières années, puisque de 2.000 ha cultivés, en 2012, les superficies, consacrées à cette culture, sont passées à 3.000 ha l'année dernière, pour atteindre les 4.000 ha, cette année, selon le directeur de la Chambre de l'Agriculture M. Labadlia Saci. Il ajoutera que, pour le moment, plus de 3.000 ha ont été repiqués.

Pour sa part le DSA dira que plus de 2 millions de tonnes de tomates fraîches sont attendues dont une partie ira alimenter les marchés et le reste prendra le chemin des conserveries.

Ceci dit, l'amélioration de cette filière, naguère fierté de la région, avec sa production record, d'une qualité prouvée et génératrice de milliers d'emplois entre travailleurs permanents et saisonniers, tant auprès des professionnels de cette activité que des conserveries, s'est faite grâce aux mesures incitatives introduites par l'Etat, dans un premier temps puis les dettes rachetées par la BADR sur instruction des plus hautes instances de l'Etat, afin de permettre aux conserveries, en difficultés, de rouvrir leurs portes.

Enfin, des conserveurs parmi ceux qui jouent franc jeu, en travaillant dans la transparence totale, craignent les magouilles et les malversations de ceux qui chercheraient à tricher dans l'établissement des contrats avec les agriculteurs pour tirer un maximum de profit des aides de l'Etat en mélangeant le triple concentré qu'on ramène de Chine ou de Turquie, quelques mois avant le début de la campagne.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)