El-Bayadh - Routes

El-Bayadh : La rénovation du réseau routier bientôt achevée



Il y a quelques années seulement, l’ensemble des 21 communes rurales de la wilaya n’étaient reliées à leurs chefs-lieux de daïrate respectifs que par de minces routes, goudronnées en une seule couche, sinueuses et étroites et le plus souvent impraticables durant les neuf mois de la période froide, pire encore, les quelques ouvrages d’art existant sur ce réseau routier cédaient aux moindres assauts des crues et des inondations, isolant ainsi pendant plusieurs jours le chapelet de hameaux qui les entouraient. L’entretien et la remise en état des 130 kilomètres de chemins de wilaya et plus particulièrement les 540 kilomètres des RN6, RN6A et la RN47 engloutissaient chaque année des sommes colossales, sans pour autant répondre un tant soit peu à un trafic routier de plus en plus dense. La daïra la plus proche se situe à 50 kilomètres du chef-lieu de wilaya, alors que le reste des 21 communes, enfoncées à plus de 180 km, sont difficiles à atteindre en cas d’intempéries. La superficie de la wilaya dépasse largement celle de la Belgique et du Duché du Luxembourg réunis.

Depuis le début de l’année 2005, deux nouvelles routes ont été réalisées et pas des moindres. En effet le chef-lieu de la wilaya est désormais rattaché au Centre du pays par un axe routier vers Tiaret, long de 170 kilomètres, et le second, un défi au désert de 135 kilomètres, d’El-Bayadh à Metlili (w. Ghardaïa), plaçant ainsi le chef-lieu de la wilaya dans le point d’intersection de deux diagonales dans le sens Sud/Ouest et Nord/Est.

Selon M. Abdallah Essameut, à la tête de la direction des Travaux publics, la wilaya a bénéficié, dans le cadre du programme de soutien à la croissance économique 2005/2009, d’une série d’opérations d’entretien, d’aménagement et de renforcement des routes nationales en béton bitumeux sur 128 kilomètres répartis entre les RN6 et 6A pour une enveloppe financière de l’ordre de 130 milliards de centimes. En dépit des contraintes d’approvisionnement en produits tels les agrégats et les émulsions à partir du Nord du pays et des aléas climatiques, l’on annonce que l’achèvement des travaux sur les RN6 et 6A se fera très prochainement et probablement dans les quelques mois à venir.

Un nouveau pont, long de 300 mètres, a été également achevé et livré à la circulation, en l’espace de 10 mois, sur la RN6A à la sortie sud de Kef-Lahmar, à la grande satisfaction des automobilistes et des transporteurs routiers empruntant cette unique route qui relie la wilaya au Nord/Ouest du pays. Une seconde tranche a été également réservée à ce chapitre, pour les mêmes travaux successivement sur les RN6 et 47, en plus d’un programme annuel supplémentaire qui sera concrétisé au début de l’année 2007. Dans ce même programme, il y a lieu de signaler qu’une seconde enveloppe financière d’un montant de 86 milliards de centimes a été affectée à la réalisation d’un nouveau tronçon routier de 75 km, entre les daïrate de Brézina et d’El-Abiodh Sidi Cheikh, à l’extrême sud de la wilaya.

Au titre du programme des Hauts-Plateaux, le directeur des Travaux publics de la wilaya insiste sur la poursuite de l’émaillage routier qui sera maintenu au même rythme en 2006-2007, grâce à l’octroi d’une rallonge financière d’un montant de 225 milliards de centimes, destinés au renforcement des routes sur 253 kilomètres et concernera plus particulièrement la réhabilitation des chemins communaux et de wilaya ainsi qu’à l’acquisition d’engins appropriés d’intervention pour le déneigement et l’ensablement des voies de communication. D’autres opérations similaires sont retenues dans ce vaste programme. Elles portent sur le renforcement en béton bitumeux des axes routiers récemment ouverts, reliant El-Bayadh à Tiaret et El-Abiodh à la wilaya de Béchar sur 120 kilomètres. Les appels d’offres relatifs à ces deux opérations ont été lancés en novembre 2006.

D’autres propositions se rapportant à l’amélioration et à l’extension des infrastructures de base figurent dans l’agenda de la direction des Travaux publics pour parachever la totalité du réseau routier actuel, parmi lesquelles on relève la réalisation d’une nouvelle route reliant la commune d’El-Bnoud (El-Abiodh) à la wilaya d’Adrar, ainsi que la voie de contournement de la ville d’El-Bayadh sur 20 kilomètres, dont une bonne partie est inscrite dans le cadre du programme des Hauts-Plateaux, et enfin la construction d’un pont sur l’axe routier qui mène vers le futur aéroport d’El-Haoudh. Le lancement des travaux a été fixé pour la mi-décembre prochain. Quant à la mise en exploitation du nouvel aéroport, son homologation a été fixée pour la prochaine semaine, a-t-on appris de source autorisée.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)