El-Bayadh - ARTISANAT ET METIERS

El Bayadh chargement de laine de mouton

El Bayadh chargement de laine de mouton


El Bayadh : La production de laine se porte bien

Les éleveurs jubilent et affichent un large sourire en ce début de période de tonte du mouton.


D’ores et déjà, ils aiguisent leurs ciseaux en ce début de saison qui s’annonce très prometteuse. Il en va de même pour les éleveurs de chameaux qui, en sus de la prime d’élevage d’un montant de 6.000,00 DA que leur accorde annuellement l’Etat par tête, ils savent que la laine recueillie leur rapporte le double, voire le triple pour chaque éleveur. Avec une production de laine de mouton annuelle dépassant les 6.000 tonnes, la wilaya d’El-Bayadh peut se targuer d’occuper la troisième place sur le podium de ce créneau qui constitue un apport financier d’appoint non négligeable pour les éleveurs de la région. «Chaque tête de mouton peut donner parfois jusqu’à 03 kilogrammes de laine pure, au prix de 120,00 DA le kg», nous confie A. Bendjelloul du quartier Oued Ferrane, un fin connaisseur du marché et commerçant ayant pignon sur rue.

Un prix bien en dessous de la laine de chamelon, très prisée et qui s’arrache à 4000,00 le kg. Ce produit très prisé, poursuit notre interlocuteur, s’arrache à prix d’or par des intermédiaires de tous bords, venus de lointains horizons mais qui, hélas, prend d’autres destinations au-delà de nos frontières Est du pays pour terminer son long voyage dans les pays du Golfe et ceux du bassin méditerranéen. Autrefois traitée et dépourvue de toutes ses impuretés, cette production de laine atterrissait dans les manufactures locales de fabrication de carpettes et de tapis de très haute qualité, offrant ainsi des dizaines d’emplois à domicile aux femmes disposant de métiers à tisser traditionnels.

Faut-il souligner que l’idée même de création d’unités de conditionnement de la laine, destinée au tissage de tapis et carpettes ainsi que celle de traitement des peaux et cuirs, n’effleure même pas l’esprit de nos investisseurs. Et dire qu’une zone d’activité industrielle, dotée de toutes les commodités, vient d’être récemment implantée au chef-lieu de la wilaya. En attendant la prise en charge réelle et le développement industriel de l’une des ressources vitales de cette région, les prix de ces deux produits continueront leur folle ascension puisqu’ils ont déjà trouvé preneurs dans le vieux continent par le biais d’une filière bien structurée.

Rafik M.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Je possède des mouton et je cherche à vendre leurs laine comment faire ??
Abdelkader Djouhri - Bouira, Algérie

26/05/2018 - 378142

Commentaires