Constantine - Toxicomanie, drogues, alcool

Prise en charge des jeunes toxicomanes CONSTANTINE, Cellule d'écoute à la sûreté de wilaya



Prise en charge des jeunes toxicomanes   CONSTANTINE, Cellule d'écoute à la sûreté de wilaya
Une cellule d'écoute psychologique et médicale pour la prise en charge des jeunes toxicomanes sera mise en place, prochainement, par la sûreté de la wilaya de Constantine, a indiqué le chef de sûreté, Mustapha Benaini.
Une cellule d'écoute psychologique et médicale pour la prise en charge des jeunes toxicomanes sera mise en place, prochainement, par la sûreté de la wilaya de Constantine, a indiqué le chef de sûreté, Mustapha Benaini.
Le projet de création de cette cellule d'écoute et d'orientation a été confié à un groupe de praticiens composé de psychologues et de médecins activant dans différentes structures relevant de la sûreté de la wilaya, a précisé ce responsable à l'APS.
L'orientation, l'assistance et la prise en charge des jeunes victimes de ce mal social figurent parmi les principales missions de cette cellule d'écoute qui permettra également de renforcer le dispositif de lutte contre la délinquance en milieu juvénile à l'aide d'une banque de données devant être élaborée grâce à des témoignages recueillis auprès de jeunes gens affectés par ce drame, a souligné M. Benaini.
La création de ce service d'écoute s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de la lutte contre la drogue et la toxicomanie, a ajouté le même responsable.
Les concepteurs du projet élaboreront leur plan d'action "en étroite collaboration" avec des juristes spécialisés dans le domaine de la délinquance juvénile, a souligné le chef de sûreté de wilaya, faisant part de l'impact de ce nouveau mécanisme de lutte et de prévention de la toxicomanie qui permettre de "circonscrire" ce phénomène, en nette recrudescence dans la wilaya. Dans ce contexte, M. Benaini a affirmé que plus d'une quarantaine de mineurs ont été arrêtés à Constantine durant les neuf premiers mois de l'année 2011 pour des affaires liées à la détention, à la consommation et à la commercialisation de stupéfiants. Le nombre de mineurs s'adonnant à ce fléau dépasse "de loin" les statistiques liées aux arrestations, établies et communiquées par les différentes brigades de sécurité, d'où la nécessité de procéder à des actions de prévention psychologique et pédagogique qui permettront réduire ce fléau, a encore indiqué M. Benaini à l'APS.
Hormis la cellule d'écoute qui sera activée "incessamment", des psychobus et des Samu scolaires seront également mobilisés à travers plusieurs communes et établissement scolaires de la Constantine, a assuré le chef de sûreté.
Le projet de création de cette cellule d'écoute et d'orientation a été confié à un groupe de praticiens composé de psychologues et de médecins activant dans différentes structures relevant de la sûreté de la wilaya, a précisé ce responsable à l'APS.
L'orientation, l'assistance et la prise en charge des jeunes victimes de ce mal social figurent parmi les principales missions de cette cellule d'écoute qui permettra également de renforcer le dispositif de lutte contre la délinquance en milieu juvénile à l'aide d'une banque de données devant être élaborée grâce à des témoignages recueillis auprès de jeunes gens affectés par ce drame, a souligné M. Benaini.
La création de ce service d'écoute s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de la lutte contre la drogue et la toxicomanie, a ajouté le même responsable.
Les concepteurs du projet élaboreront leur plan d'action "en étroite collaboration" avec des juristes spécialisés dans le domaine de la délinquance juvénile, a souligné le chef de sûreté de wilaya, faisant part de l'impact de ce nouveau mécanisme de lutte et de prévention de la toxicomanie qui permettre de "circonscrire" ce phénomène, en nette recrudescence dans la wilaya. Dans ce contexte, M. Benaini a affirmé que plus d'une quarantaine de mineurs ont été arrêtés à Constantine durant les neuf premiers mois de l'année 2011 pour des affaires liées à la détention, à la consommation et à la commercialisation de stupéfiants. Le nombre de mineurs s'adonnant à ce fléau dépasse "de loin" les statistiques liées aux arrestations, établies et communiquées par les différentes brigades de sécurité, d'où la nécessité de procéder à des actions de prévention psychologique et pédagogique qui permettront réduire ce fléau, a encore indiqué M. Benaini à l'APS.
Hormis la cellule d'écoute qui sera activée "incessamment", des psychobus et des Samu scolaires seront également mobilisés à travers plusieurs communes et établissement scolaires de la Constantine, a assuré le chef de sûreté.

J’ai un neveu de 17 ans qui se drogue. Pouvez-vous nous aider à le prendre en charge. COMMENT ? Est-ce que la cellule d’écoute auprès de la sûreté de la Wilaya est opérationnelle ?
Kamelia Boudjadja - femme au foyer - constantine, Algérie

11/09/2013 - 119092

Commentaires

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)