Constantine - ARTS ET CULTURES

Mehdi Benk : Un artiste au service des valeurs humaines

Mehdi Benk : Un artiste au service des valeurs humaines
Le jeune artiste Mehdi Benk, originaire de Sidi Rached (Constantine), a réussi, en ces temps de crise sanitaire, à capter l'attention de milliers de fans sur la toile, avec ses œuvres artistiques riches en valeurs humaines. Passionné du partage de son art qu’il puise du riche patrimoine du pays ainsi que de sa formation spécialisée dans divers domaines, Mehdi Benk est artiste jusqu’aux bouts des doigts, de l'avis de ses fans. Bien qu'il soit ingénieur en génie civil, le jeune Mehdi s'est pleinement investi dans des activités artistiques, multiples et variées. Chose qu'il lui a permis de proposer, à un rythme régulier, un éventail d’œuvres artistiques, aux internautes qui l’ont découvert et apprécié, par le biais des réseaux sociaux, davantage sollicités durant le confinement sanitaire. Selon ses fans, le jeune Mehdi a réussi à fidéliser ses lecteurs virtuels issus notamment de la région d’El Tarf, mais aussi à les transporter vers un monde «magique et lointain» où les valeurs humaines sont le fil conducteur des histoires, fictive ou réelle, racontées dans un dialecte renseignant sur la parfaite maîtrise du sujet. Il en est de même pour ses dessins, toiles, chansons ou tout autre projet artistique qu’il réalise et propose aux amoureux de l’art, tout en faisant preuve de solidarité (financière) avec les personnes souffrant de maladies graves, tel le cancer. Véhiculer les valeurs de base dans son art et exprimer son altruisme envers ceux qui sont dans la détresse, tout en divertissant son public, semble être le crédo du jeune Mehdi. «La bague magique», «Safia» et «Salah El Kahwadji» et bien d’autres contes soumis à l’appréciation «virtuelle» du public durant le confinement imposé par la pandémie covid-19, ont été un franc succès, tout comme ses singles qui ne cessent d’attirer les mélomanes, nombreux à les écouter via les plateformes de téléchargement légal de musique. Ses voyages de par le monde lui ont été,-a-t-il confié à l’APS, d’une grande inspiration. Ses contributions artistiques sont présentées dans un décor qui semble être tiré du magnifique livre «Les mille et une nuit». Des touches propres à l’artiste font partie du décor : une table garnie de makrout, baklawa et autres mets sucrés et salés qu’il prend plaisir à préparer lui-même, dans la pure tradition, sont donc autant d’ingrédients invitant à davantage de découverte et au voyage.

Marathons internationaux pour aider les cancéreux... un objectif atteint
Interrogé sur ses motivations et la source de ses inspirations, notamment en cette période de crise sanitaire imposant davantage de solidarité et de compassion les uns envers les autres, l'artiste a expliqué que «le bonheur est dans le partage», ajoutant que le fait de penser à ceux qui «souffrent des turbulences de la vie, l’incite à donner davantage «de son temps mais aussi de son énergie» pour réaliser ses projets artistiques. En plus des innombrables contributions artistiques dont des galas à Constantine en 2015 pour soutenir les cancéreux, Mehdi Benk a confié participer régulièrement, depuis 10 ans, aux courses de connotation internationale, tels le marathon et le semi-marathon international de Paris. L'objectif étant de soutenir les associations des malades atteints du cancer et les enfants différents, a-t-il souligné en signalant qu’il collectionnait des dizaines de médailles Finisher qu’il dédie, à chaque fois, à cette catégorie de malades pour leur donner courage et soutien. Lors d’une interview en ligne, il a affirmé que bien qu’il soit ingénieur de formation en génie civil, les couleurs et les dessins sont partout, dans son bureau et sur les chantiers. «J’aimais les couleurs depuis mon jeune âge», a-t-il dit. Selon lui, les dizaines de projets de construction qu’il avait suivis et contrôlés durant plus d’une décennie en France, où il vit actuellement, lui ont permis de capter l’énergie des matériaux mais aussi d'apprécier de plus près la couleur brute des matériaux, tels le béton, l’acier et le plâtre. Mehdi Benk s’intéresse également à l’encre noire des milliers de plans qu’il a validés pour exécuter dans le respect de la sécurité incendie et de l’accessibilité handicapé. «Mon but est de vivre ma propre expérience», a-t-il dit. «Dès mon installation en France, j’ai pris le temps de travailler sur ma personne pour mieux découvrir Mehdi. J’ai mis donc la lumière sur les obstacles, les clichés de la société d’où je venais et celle que j’embrasse», a-t-il relevé. Selon lui, les projets personnels, artistiques et professionnels sont devenus lisibles et réalisables. Avec le temps, j’ai vu mes goûts artistiques se libérer, j’ai goûté aux plaisirs de toutes sortes d’arts, en l'occurrence la peinture, la sculpture, l’écriture, la photo, la musique, le chant, et récemment le théâtre et le cinéma».

Le talentueux Mehdi intègre le monde du cinéma
Le jeune talentueux s’est lancé dans le 7e art. Après une formation dans le domaine cinématographique, Mehdi Benk vient, donc, de lancer en production, un film intitulé «Mehdi le fehham», dans lequel il a interprété un rôle aux côtés de grands talents, à l’image de Antar Hellal et Hayet Khediri. L’histoire du film qu’il a autofinancé se déroule à Constantine au XVIIIe siècle, a-t-il fait savoir non sans préciser que la composition de la musique du film a été confiée à un grand studio à Constantine, lequel a composé la musique du film «El Boughi». L’artiste Mehdi Benk a, enfin, indiqué que plusieurs projets artistiques, dont des galas au profit des malades atteints du cancer, seront programmés à travers plusieurs régions de l’est du pays, dont la wilaya d’El Tarf, dès la réouverture des frontières.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)