Constantine - Autres plages

Algérie (Constantine) - Plan bleu: Mise en service du train «bain de mer»


Algérie (Constantine) - Plan bleu: Mise en service du train «bain de mer»


Dans le cadre du plan bleu, la direction régionale de Constantine de la société nationale du transport ferroviaire (SNTF) vient de lancer son programme pour la saison estivale de cette année. Baptisés trains «bain de mer», ces véhicules ont été mis en service pendant 60 jours à partir du 1er juillet jusqu’au 31 août, assurant des navettes quotidiennes vers deux régions côtières. Il s’agit des wilayas de Jijel et de Skikda.

Mieux encore, les voyages sont proposés à des prix abordables et attractifs. Notons la ligne Constantine-Skikda, où le ticket coûte 100 DA.

Les horaires de départ sont programmés chaque jour à 6h à la gare de Constantine pour arriver à celle de Skikda à 7h 35, tandis que le départ le soir de Skikda est fixé à 18h 30 et l’arrivée à Constantine est prévue à 21h 17.

Pour la relation Constantine-Jijel, le prix est limité à 300 DA avec un départ à 6h 20 et un retour à 19h 35.

Ce programme a été largement débattu, divisant les avis en deux: certains citoyens, en particulier les jeunes, ont apprécié cette démarche en comparaison avec les prix.

Par ailleurs, ils sont nombreux qui ont pointé du doigt les conditions du voyage s’interrogeant sur la mise en service au profit de la population du train Coradia. Les critiques sont diverses, mais elles vont dans le même sens du manque de sécurité, le non-respect des horaires, défectuosité du matériel remorqué et surtout de la voie ferroviaire, où on a enregistré beaucoup de déraillements.

Pour rappel, même le ministre des Transports lors d’un récent déplacement dans la wilaya de Constantine a refusé de se prononcer publiquement sur ce problème de déraillement, évitant toutes les questions des journalistes.

Aujourd’hui, elles sont nombreuses les familles qui s’organisent en groupes pour louer un bus et se déplacer à la plage, en dépit des prix plus chers à ceux proposés par la SNTF.

Pourtant, cette dernière de par ce genre d’actions tente de promouvoir le transport ferroviaire, offrant à la population démunie de la banlieue des voyages à la plage régulièrement, en manque d’infrastructures de divertissement à l’instar des piscines publiques.

«La direction envisage un autre programme au profit de la population des régions du sud, notamment Biskra. Le programme n’a toujours pas été annoncé, car les services concernés sont en pleine préparation du système de climatisation», a déclaré une source de la direction.

Mais qu’en est-il des trains mobilisés pour ce programme?

Notre source fait savoir qu’il s’agit des mêmes véhicules remorqués de l’usage quotidien. Pour la sécurité et le reste des conditions, aucune assurance dans ce sens n’a été communiquée officiellement par la direction comme une information complémentaire à sa publication sur sa page Facebook.

Une annonce dépourvue de l’aspect marketing accompagnée d’une photo mal choisie du train mis en service. Ce qui a provoqué encore plus de réticence chez de nombreuses familles qui n’ont pas l’embarras du choix mis à part Jijel ou Skikda, avec tous les aléas déjà mentionnés.

Seulement, après les interrogations des citoyens sur d’autres destinations qu’on a révélées, Annaba figure aussi dans le programme, mais l’heure de départ est fixée à 3h 46 et le retour à 19h 20.

Donc, au lieu de permettre aux estivants de se déplacer par train, on les pousse à payer le prix plus cher dans un bus ou un taxi pour un minimum de confort et plus de choix. Cette situation mène à poser la question suivante: pourquoi le transport ferroviaire est resté à la traîne, au moment où les pouvoirs publics sont en train de promouvoir et développer le transport aérien et maritime pour faciliter les déplacements des immigrés ou des étrangers.

Mais qu’est-il des nationaux ici?

«La honte… comme si un grand exploit … la moindre des choses, cela devrait être toute l’année,», commente un citoyen.






Photo: Le transport ferroviaire est toujours à la traîne

Yousra Salem