Chlef - Revue de Presse

Un plan ORSEC même pour les télécommunications

En matière de télécommunications, la wilaya de Constantine aura son plan ORSEC pour faire face aux situations d'urgence. Dans ce cadre, une conférence régionale technique, destinée à la mise en place du premier des sept réseaux nationaux qui seront implantés à Oran, Annaba, Béchar, Alger et Chlef pour couvrir tout le territoire national et assurer le fonctionnement normal des services de télécommunication en cas de catastrophes technologiques ou naturelles, s'est tenue hier à l'école régionale de la poste et des télécommunications de Constantine. Etaient présents, à cette rencontre, les autorités de la wilaya, les représentants du secteur dans plusieurs wilayate de l'Est, ainsi que des directeurs centraux du ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication et enfin d'ingénieurs chinois. L'objet de cette rencontre technique est de mettre, au même niveau d'information, l'ensemble des responsables du secteur des wilayate environnantes et leur faire comprendre le rôle qu'ils auront à jouer en cas de catastrophes technologiques ou naturelles dans leur région, et faire savoir aux autorités locales qu'elles auront désormais, à leur disposition, un plan ORSEC disponible qui va les servir dans de tels cas. Selon les explications fournies par les représentants du ministère, ce réseau de substitution, qui fonctionne d'une manière autonome, est tractable, se déplace rapidement dans la zone sinistrée et peut couvrir, dans le domaine des télécommunications, un rayon d'action de cinq kilomètres. Il regroupe quatre centres à Constantine, dont un à la cité Boussouf, et comprend les services de téléphonie, de fax, data, de l'Internet et devait être mis en position de veille, hier, juste après la rencontre technique. Le 2ème volet de l'opération a consisté à mettre en service la centrale régionale implantée au niveau de la nouvelle ville Ali Mendjeli où une démonstration technique du fonctionnement a été faite, hors réseau des télécommunications. Les fonctionnaires du ministère, chargés de piloter l'opération, nous apprendront que le second réseau sera mis en place le 17 mai au niveau de la ville d'Oran et couvrira les wilayate avoisinantes. Les ingénieurs chinois, qui accompagnent la délégation du ministère, sont des prestataires de services qui représentent la société chinoise fournissant l'installation et l'appareillage des réseaux. M. Brahim Mansour, Directeur central chargé du développement des technologies de l'information et de la communication au ministère dira, à ce propos: «Nous avons choisi cette entreprise chinoise à la suite d'un appel d'offres réglementaire. En ce qui concerne le partenariat avec cette société, je dirais qu'elle fonctionne de manière adéquate, puisque le directeur général-adjoint de cette société est présent, aujourd'hui, et a été amené à prendre ses responsabilités quant au bon fonctionnement des appareils conçus et fabriqués par son entreprise. De notre côté, nous avons formé localement et à l'étranger des techniciens algériens dans les faisceaux hertziens, l'énergie, etc., pour les amener à prendre en charge, dans le futur, la gestion du système. D'autres techniciens seront formés à l'institut des télécommunications d'Oran où nous avons ouvert, en janvier passé, une spécialité concernant le plan ORSEC à l'intention des agents provenant de toutes les wilayate qui seront formés par groupe.»
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)