Boumerdès - A la une

Les citoyens ne se vaccinent plus

La décrue des contaminations enregistrée au niveau national a grandement influé sur le comportement de la majorité de la population qui a abandonné au fur et mesure les gestes barrières et fait fi de la distanciation sociale et du respect du protocole sanitaire. Cette situation a également constitué un frein à la campagne de vaccination, surtout pour les sujets jeunes qui se vaccinent de moins en moins ou pas du tout. Pour preuve, à Boumerdès seulement, 35% de la population ont été vaccinés, et ce, depuis pratiquement le début de la campagne en février 2020. Ce taux représente le chiffre de 125 000 personnes vaccinées à travers tout le territoire de la wilaya, et ce, en dépit d'un important dispositif mis en place. Les autorités sanitaires qui ont, à maintes reprises, tiré la sonnette d'alarme, craignent le pire et appréhendent, face à cette situation, une éventuelle quatrième vague.Dans une récente déclaration à Liberté, le Dr Ouhadj, épidémiologiste et chef de service de la prévention à la DSP de Boumerdès, a alerté l'opinion sur cette situation qui coïncidait alors avec la rentrée sociale et scolaire, laquelle, selon lui, fait craindre le pire. Le virus circule toujours, a averti ce soignant. En effet, malgré les campagnes de sensibilisation, les mesures barrières sont renvoyées aux calendes grecques. Les citoyens, que ce soit dans les mosquées, les administrations ou les espaces publics, ont carrément abandonné les gestes barrières. Pis encore, ils se font des accolades, se serrent les mains, se font la bise et que sais-je encore ! Les attroupements dans des espaces clos, lors des fêtes de mariage et des cérémonies funéraires, se font de plus en plus fréquentes, c'est comme si le virus n'existait plus. Selon l'aveu d'une source à la Direction de la santé de Boumerdès, les gens ne se vaccinent plus, et ce n'est pas faute de disponibilité du vaccin, ni de moyens mobilisés, a-t-il précisé. Faudrait-il, dans ce cas, revoir la stratégie pour convaincre la population, surtout les sujets jeunes, à se rapprocher des centres de vaccination. Une question déjà soulevée par les soignants à Boumerdès au vu des statistiques enregistrées depuis le début de l'opération de vaccination.

Aziz Boucebha
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)