Annaba - Météo, Climatologie et phénomènes naturels

ANNABA - Pluies salvatrices pour l’agriculture



Après des mois de canicule accompagnée du manque de précipitations qui se sont prolongés jusqu’en début de ce mois de novembre, faisant craindre aux agriculteurs notamment les céréaliculteurs le ratage de la campagne labour-semailles, les pluies de ce dernier week end ont mis fin à ces appréhensions.

Comme toutes les autres wilayas du nord du pays, celle de Annaba a enregistré, jeudi et vendredi derniers, d’importantes chutes de pluie.

En dépit du fait qu’elles ont provoqué quelques désagréments aux habitants des zones urbaines, ces précipitations ont été qualifiées de salvatrices.

Elles ont même dépassé durant ces dernières quarante-huit heures les 40 mm, redonnant de ce fait espoir aux fellahs pour entamer enfin la campagne agricole 2014-2015 dans de bonnes conditions.

Selon la Direction des services agricoles (DSA) de Annaba, plus de 14.000 hectares ont été réservés cette année à la céréaliculture qui a donné pour la campagne moissons-battages 2013-2014 plus de 300.000 quintaux toutes céréales confondues.

Résultat jugé satisfaisant par les mêmes services qui le lient au soutien apporté par l’Etat aux agriculteurs à travers la disponibilité des semences sélectionnées, engrais et autres crédits de campagne.

La coopérative des céréales et légumes secs (CCLS) dont le siège est implanté à El-Hadjar, s’est investie pour la présente campagne, en mobilisant des quantités de semences et d’intrants en rapport avec la demande des céréaliers des deux wilayas de Annaba et El-Tarf.

Les précipitations bienfaitrices l’ont été également pour les autres cultures telles les fruits et légumes mais beaucoup plus pour celles industrielles, principalement la tomate destinée à la transformation en concentré.

Lors de la précédente campagne, cette spéculation agricole a donné des résultats plus que satisfaisants en dépit du retard pris pour le piquage.

La mécanisation de la cueillette tend de plus en plus à s’introduire dans cette wilaya après l’acquisition de quelques machines agricoles destinées au piquage et à la cueillette.

Cette campagne s’est illustrée par une production de plus de 800.000 quintaux dont une bonne partie a pris la destination des conserveries.

Celles-ci commencent ces dernières années à remonter la pente. La preuve, elles sont chaque année plus nombreuses. Elles reviennent petit à petit à leur activité après que les pouvoirs publics eurent compris leur rôle stratégique dans la production d’un produit qui est à la base de la cuisine algérienne d’une part et pour réduire d’autre part son importation qui grève les devises de l’Etat.

A. Bouacha
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)