Algérie

Zone des Hauts-Plateaux à Bouira : : Renforcement du plan de développement


La wilaya de Bouira qui compte dans sa partie sud un vaste territoire compris dans la zone steppique, concernée par le plan de développement des Hauts-Plateaux, semble bien en phase d'opérer sa mue, dès lors qu'elle bénéficie des différentes formules de soutien au développement et autres programmes initiés dans cette optique. Ainsi donc et en plus des dispositions comprises dans le cadre du FLDDPS (Fonds de lutte contre la désertification et du développement du pastoralisme de la steppe), les mesures prises dans le cadre de la politique d'intégration et du développement rural, promettent de sortir ces zones de l'isolement. La lutte contre la désertification, comptant parmi les maux qui freinent toute initiative de développement de l'agriculture au niveau de ces régions, bénéficie d'un suivi en permanence. Ainsi un autre programme, le PPRDI (Projet de proximité pour le développement rural intégré) vient renforcer l'option de développement avec en sus une armada de projets où tous les secteurs (services réceptacles) sont intégrés.La finalité étant bien sûr d'assurer un développement harmonieux permettant de mieux aménager le territoire et par là contribuer à fixer les populations rurales sur leurs lieux d'habitation. Un moyen jugé nécessaire pour faire face à la déferlante sans précédent de l'exode rural. Ainsi et dans la même optique, une vaste étendue du territoire de la wilaya comprenant plusieurs communes, relevant pour la plupart des daïras de Sour El Ghozlane et de Bordj Okhris, bénéficie du soutien de l'Etat. Cette région steppique, s'étend de Tagdit sur la frontière sud-est avec les wilayas de M'sila et Bordj Bou Arreridj, à Ridane sur la frontière ouest avec la wilaya de Médéa. Toujours dans le même sillage, plusieurs projets de développement chapeautés par notamment par le HCDS (Haut commissariat au développement de la steppe), ont été initiés ces dernières années.De là l'ensemble des activités économiques rurales, qu'elles soient agricoles, artisanales, hydrauliques, protection du sol et du développement globale allant dans le sens de l'amélioration du cadre de vie des citoyens, sont entreprises sous la houlette du département de M. Rachid Benaïssa. D'ailleurs et pour ce qui est du désenclavement des zones rurales, un moyen jugé très utile pour développer et diversifier les activités agricoles, une étude pour la réalisation de quelque 150 kilomètres d'ouverture de pistes vient d'être achevé. Le programme des Hauts-Plateaux s'est accordé une grande partie de ces réalisations dont le volume est estimé 300 km de pistes à aménager et 30 km à ouvrir. Quant au PER 2, 150 km d'ouverture de pistes dans une dizaine de communes du sud de la wilaya. C'est là donc toute une batterie de mesures qui sont mise en pratique, à commencer par les projets découlant du Projet d'emploi rural (PER2), cofinancé par la Banque Mondiale.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)