Algérie

XVe jeux méditerranéens- Almerie 2005

Les Algériens honorent Addadi Le chef de la délégation algérienne, Mohamed Meridja, a invité le président du CIJM, Amar Addadi, nouvellement réélu à une réception organisée au Village méditerranéen. Tous les membres de la délégation algérienne étaient présents avec à leur tête Berraf et Naïdji respectivement président et secrétaire général du COA. Après que Berraf eut souhaité la bienvenue au premier Algérien, qui a honoré l?Algérie en se repositionnant à la tête du CIJM, Addadi a pris la parole pour dire : « Mon émotion est grande, ce geste me va droit au c?ur. » Un gâteau géant a été, par la suite, coupé par Addadi à l?occasion de cette rencontre de reconnaissance. La délégation presque au complet Le reste de la délégation algérienne a rallié Almeria samedi soir par voie maritime. Composé de 31 personnes entre athlètes, entraîneurs et chefs d?équipe des disciplines athlétisme, aviron et handisport, ce groupe a dû subir un long et éreintant voyage à cause d?un retard de plus de 5 heures accusé dès le départ par le bateau. L?arrivée a donc eu lieu à minuit. Entre le temps de procéder aux accréditations et la restauration, les lits n?ont pu être occupés que vers 1h 30. Toutefois, les mines des derniers arrivés étaient radieuses le lendemain, à l?image des éclats de rire de M. Meskouri et de son équipe d?handisport. La vie au village a pris un cachet de convivialité familiale et le bureau de liaison de la délégation algérienne est devenu un lieu de rencontres où toutes les informations transitent, des résultats, aux discussions sur le menu ou le transport en passant par les petites histoires qui agrémentent toute vie communautaire. Déjà trois médailles pour le Karaté S?il y a une discipline qui peut bien s?enorgueillir d?une bonne récolte de médailles c?est celle du karaté. Sur 6 athlètes présents à Almeria et avant la fin des compétitions, 3 ont déjà décroché leur médaille, à savoir Eldjou Ilhem en bronze, ainsi que Koceïla Hamadini, et Gouri Yacine en argent. Au volet compétitif, Eldjou en -55kg qui est entrée pour la première fois sur la scène internationale a dû aborder et vaincre au 1er tour la Française Nicache. Puis elle a affronté l?Espagnole Garcia qu?elle a battue par décision des arbitres. En finale, l?expérience de l?Italienne Guglielmi a prévalu, mais il faut souligner que l?écart n?a été que d?un seul point. Eldjou, qui est une fille, à qui on pourrait donner une poupée si on la croise dans la rue, tellement elle est menue, nous dira à propos de sa médaille : « Je suis très contente. Je la dédie à mes entraîneurs, à tout le peuple algérien, à ma famille et beaucoup plus à mes parents. J?avais peur au début, et c?est mon entraîneur qui m?a ??destressée??. Dès le 1er combat, je me voyais médaille d?or, mais en finale, l?Italienne m?a eu par pénalité. Pour le combat, j?étais mieux qu?elle. » En ce qui concerne Koceïla Hamadini (-70kg), il a déclaré qu?il pouvait mieux faire et que le niveau était mondial. Belle moisson du judo L?hymne national algérien a retenti à deux reprises à la salle de sport Rafael Florido, quand d?abord Soraya Haddad (-48 kg) et puis Omar Rebahi (-60 kg) sont montés sur la première marche du podium. Ils furent suivis par Lynda Mezkine qui s?est assurée le bronze. La joie était à son comble jusqu?à faire perdre le badge à Meridja, chef de délégation et président de la Fédération algérienne de judo. L?entraîneur national Moussa, ravi par ces premières distinctions en attendant la suite, dira : « Je suis très satisfait de cette première sortie du judo algérien. Je vous ajoute qu?au premier tour le combat s?est présenté difficile pour Rebahi contre l?Espagnol Fernandez. C?est suite à un ippon sur immobilisation que Rebahi a eu le meilleur. » En demi-finale, avec un excellent mouvement de hanche, il récidivera par ippon face à l?Italien Caudana. En finale, après prolongation, Rebahi a par iyko terrassé son vis-à-vis le Slovaque Rok. Rebahi a fait un parcours sans faute grâce aussi à son expérience. Quant à Haddad, elle a eu un deuxième combat très difficile face à l?Espagnole Arenas. Tandis que pour la finale, ce fut une formalité devant l?Italienne Congia. Pour Mezkine, elle a perdu le 1er tour contre la Française Euran, vice-championne du monde. Suite à son repêchage, elle affrontera une Tunisienne face à laquelle elle ne trouva aucune résistance pour s?octroyer la médaille de bronze. Le judo a bien démarré la compétition de ces 15e Jeux méditerranéens. La suite s?annonce aussi prometteuse.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)