Algérie

"WELLI GHADWA !" (REVIENS DEMAIN)



"Welli ghadwa" semble devenir la phrase la plus utilisée en ce mois de Ramadhan par les agents de certaines administrations publiques contraintes de subir des vacances officieuses de par l'absentéisme flagrant de leur personnel. Cette expression proprement "ramadanesque" provient de toutes les bouches de nos employés dont certains n'osent pas se relever des bureaux sur lesquels ils s'adossent, et qui sont devenus des lits à l'occasion pour continuer de ?'roupiller'' en attendant le départ du directeur qui s'est ?'pointé'' à onze heures et qui repartira dans les cinq minutes qui suivent. " Welli ghadwa" est l'unique phrase également employée par ces agents de sécurité qui se roulent les pouces en surveillant depuis le début du mois sacré des bureaux administratifs ?'éternellement vides'', et qui désormais répètent machinalement" welli ghadwa" à tout administré qui ose venir demander un document au sein de ces administrations "fermées officieusement pour l'observation du jeûne "." Reviens demain" a été aussi apprise par ces femmes de ménages, qui balayent à midi les bureaux et qui chassent les malheureux citoyens à la recherche d'une pièce administrative en leur affirmant de revenir demain. Malheureusement ce " welli ghadwa" tend à se prolonger ?'d'un demain à l'autre'', et ne prend fin très souvent qu'après les jours de la fête de l'Aid, et finit toujours par pénaliser les pauvres citoyens dont certains sont liés par des délais de temps à respecter et à ne point dépasser et se retrouvent ainsi écartés par ces contretemps par la faute de ces adeptes forts nombreux de "Welli ghadwa" en ce mois de carême, transformé en trente longs jours de paresse totale !


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)