Algérie

Vol de 105 millions de centimes

Le procureur requiert la peine de 4 ans de prison ferme Accusé de vol de confiance, le dénommé B.H., un travailleur au service d’un commerçant privé, a comparu, hier, devant le tribunal d’Es Seddikia pour répondre des griefs arrêtés à son encontre. Son employeur l’avait accusé de lui avoir volé 105 millions de centimes. Selon les déclarations de la victime, cet employé l’accompagnait dans tous ses déplacements et était, de ce fait, au courant des transactions qu’il accomplissait. Il savait même où il mettait son argent lorsque ce dernier n’était pas déposé à la banque. Il ajoutera qu’il avait déposé, à l’endroit habituel, que connaissait bien évidemment son employé, la somme de 200 millions de centimes. Cependant, lorsqu’il a décidé de la reprendre, il n’en a trouvé que 95 millions. Ayant posé la question à mon employé, dira-t-il, ce dernier fera mine d’ignorer tout de ce vol alors que la bourse où se trouvait l’argent a été découverte en sa possession. Questionné à ce sujet, le mis en cause dira l’avoir trouvée par terre et l’avoir ramassée pour y mettre ses effets. Appelé hier à la barre, le mis en cause maintiendra ses déclarations et affirmera, à l’audience, qu’il est innocent. «Certes j’étais au courant de toutes les activités de mon patron mais jamais je n’ai volé quoi que se soit» soutiendra-t-il. Lors de son réquisitoire, le représentant du ministère public a requis, à l’encontre du mis en cause, la peine de quatre ans de prison ferme. La défense du prévenu plaidera la non-culpabilité de son mandant et demandera son acquittement pour manque de preuves tangibles. L’affaire a été mise en délibération. H.Y.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)