Algérie - A la une

Visite guidée dans les arcanes de la Sonelgaz Tizi-Ouzou



Visite guidée dans les arcanes de la Sonelgaz Tizi-Ouzou
De prime abord, M. Amar Medjeber, directeur de la SDC de Tizi-Ouzou, accompagné de deux de ses collaborateurs, MM. Djouadi et Amoura, a tenu à rappeler que Sonelgaz est la maison-mère de plusieurs filiales, dont la SDC. C'est pourquoi il serait plus judicieux de recourir à l'appellation SDC que Sonelgaz. Et ce, même si dans les esprits des citoyens, on a du mal à se défaire de Sonelgaz comme le faisaient les anciens avec l'EGA (Electricité et gaz d'Algérie) défunte mère de Sonelgaz. Avant la première escale à Oued El Djemaâ, M. Medjeber informe sur les dégâts occasionnés au réseau de transport de l'électricité par les grands oiseaux, comme les cigognes et les oiseaux nocturnes (hibou et chouette) qui nidifient avec des objets hétéroclites dont du métal sur les supports électriques provoquant assez souvent des court-circuits. Comme il a fait part de la difficulté, notamment par temps hivernal, de la réparation des pannes de par le relief montagneux et accidenté de la wilaya lorsque les lignes traversent vallées, monts, cours d'eau et autres végétations luxuriantes sans compter l'aspect sécuritaire. « Seules les lignes longeant la RN12 sont faciles d'accès », dira notre interlocuteur. L'autre problème des plus épineux rencontrés par l'entreprise, les crues des oueds qui emportent les ouvrages et le pillage de sable sur ces mêmes lits d'oued qui déchausse ces mêmes ouvrages vulnérables à la moindre montée des eaux. « Outre le fait que nous sommes pénalisés par ces deux phénomènes, nous rencontrons des oppositions pour le déplacement des ouvrages vers des lieux plus sécurisés loin des berges ». D'où la question de savoir où est le rôle de la police des eaux qui détermine en principe les limites du domaine fluvial public en s'appuyant sur les données de la dernière crue de l'année pour délimiter les distances relevant de ce domaine public.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)