Algérie

VISITE DU ROI D'ESPAGNE D'Arzew à l'incontournable fort de Santa Cruz


Fidèle à ses traditions ancestrales, Oran a su offrir, en cette journéede jeudi, un accueil à la hauteur du président de la République et de seshôtes, le couple royal espagnol. A l'aéroport international d'Es-Sénia, lafoule s'était déjà agglutinée aux premières heures de la matinée, en attendantd'apercevoir l'avion présidentiel, qui se posera le premier, aux environs de 10h 30, alors que les hôtes de l'Algérie, le roi Juan Carlos 1er et la reineSofia, en provenance de Djanet, sont arrivés presque une heure plus tard. Pendanttout ce temps, les environs immédiats de l'aéroport vibraient aux rythmes dufolklore, du baroud et des «youyous».Alors que tout au long du parcours reliant Es-Sénia à Oran, des dizainesde citoyens avait pris place derrière les barrières de protection, installéesdes deux côtés de la chaussée, au niveau de la place du 1er Novembre, pavoiséeaux couleurs des deux pays, la foule attendait impatiemment, depuis le début dela matinée, l'arrivée du cortège présidentiel. Une attente qui aura durépresque quatre heures. Devant l'hôtel de ville qui avait subi un profond lifting, le présidentde l'APC, accompagné de quelques notables et du pionnier de la chanson oranaiseBlaoui El-Houari, s'affairait aux derniers préparatifs. Presque un peu partout,les axes routiers étaient fermés à la circulation, notamment les artères ducentre-ville, Larbi Ben M'hidi, et Mohamed Khemisti et ceux menant ducentre-ville vers M'dina Jdida, où là aussi des centaines de personnesattendaient le passage du cortège présidentiel. L'arrivée du président de la République et du couple royal, à la place du1er Novembre, aux environs de 12 h 30, fut accueillie par des chantsfolkloriques des troupes présentes aux quatres coins de la place, de longsapplaudissements, et des slogans à la gloire du président et de ses invités.Les représentants de la presse espagnole qui accompagnaient le roi d'Espagneainsi que des membres de la délégation espagnole, nous ont fait part del'importance que revêt cette visite, notamment dans le processus de consolidationdes relations bilatérales historiques entre les deux peuples, affirmant aupassage que l'Algérie est un partenaire très important de l'Espagne. Nosinterlocuteurs soulignent à ce titre qu'une trentaine de journalistes espagnolsreprésentant les différents médias, couvrent cette visite. Arrivés devantl'hôtel de ville, le président de la République et le couple royal ont étéaccueillis par les autorités locales. Le roi Juan Carlos a reçu les clefs de laville, offertes par le maire d'Oran. Ce dernier n'a pas caché sa satisfactionde l'accueil réservé aux hôtes de la ville et a tenu à l'occasion à remerciertous les Oranais qui n'ont ménagé aucun effort pour la réussite de cetévénement historique pour la ville.  Sous les rythmes exécutés par destroupes folkloriques et au son des salves de «baroud», tirées en leur honneurpar des cavaliers, la délégation officielle a traversé à pied, l'artère de laplace du 1er Novembre, saluant les citoyens qui les acclamaient. Avant de visiter le fort de Santa Cruz, le président de la République aoffert au roi d'Espagne Juan Carlos 1er un portrait de son père de passage àOran en 1987, lors d'une réception à la résidence «d'El-Bahia». Un tableau d'unmanuscrit du père du roi d'Espagne, apposé et conservé dans le livre d'or, lorsde la même visite privée à Oran, a été également remis par le chef de l'Etat àson hôte de marque. La reine Sofia a reçu, en la circonstance, une robetraditionnelle. A l'issue de cette courte «escale» à la résidence des hôtes, lecouple royal, en compagnie du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur YazidZerhouni et des membres du gouvernement, a visité, en début d'après-midi, lefort de Santa-Cruz et le sanctuaire du saint patron Sidi Abdelkader sur leshauteurs du mont Murdjadjo. De Sidi El-Houari à «Moulay Abdelkader», leshabitants du quartier antique ont su offrir à leur manière un accueilchaleureux au couple royal. Arrivés à Santa Cruz, les hôtes d'Oran ont reçu desindications sur cet édifice et sur la chapelle Notre-Dame-du-Salut. Ladélégation s'est rendue ensuite au plateau «Moulay Abdelkader El-Djilani» où leroi Juan Carlos a été invité à procéder à la plantation symbolique d'un arbre. Dans l'après-midi, le président de la République et le roi d'Espagne sesont rendus à la zone industrielle d'Arzew, dernière étape d'une visite detrois jours du roi Juan Carlos. Au niveau du complexe pétrolier, Bouteflika etson hôte ont procédé au lancement du projet de la future usine de productiond'ammoniac «Ammoniac 3» du complexe «Fertial». Le responsable du groupeespagnol, présent sur site a donné d'amples explications sur ce projet,précisant au passage que son groupe a investi plus de 117 millions USD, aussibien pour l'augmentation du capital de «Fertial», la modernisation des installationsexistantes comme pour la construction de la nouvelle usine. Ce projet, dont lecoût est estimé à 850 millions USD, est initié dans le cadre du partenariatavec le groupement espagnol «Vilar Mir». Le contrat de partenariat a été signéle 4 août 2005. Le partenaire espagnol détient 66% du capital social del'entreprise. Le futur complexe «Ammoniac 3», d'une capacité de production de1,5 million tonnes/an, considéré comme la plus importante infrastructure de cegenre à l'échelle mondiale, vise notamment la production de calciumammonitrate, produit destiné aux différents usages agricoles. Les complexes 1et 2 ont été successivement mis en service en 1970 et 1981. C'est à partird'Oran que le roi Juan Carlos a achevé sa visite d'Etat de trois jours en Algérie.Une visite ponctuée par la signature de six accords de coopération ainsi que latenue d'un forum d'affaires algéro-espagnol. Il a été salué à son départ par leprésident de la République et les membres du gouvernement.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)