Algérie

Violences dans les écoles Pour la mise en place de médiateurs

« Il est à présent urgent pour le département ministériel de l'Education nationale de mettre en place des médiateurs au sein des établissements scolaires. Ils auront la charge de gérer les conflits et d'être à l'écoute du corps enseignant et administratif, des parents d'élèves, des victimes ou des protagonistes », indique Mme Mesbah, cadre du secteur l'Education qui a représenté, jeudi, la direction de l'Education lors d'une rencontre organisée à la salle des conférences de l'Institut des Télécommunications d'Oran (ITO) et portant sur la violence dans les établissements. Cette conférence de sensibilisation, organisée par le Centre d'Oran de l'Université de la formation continue, a été animée par le Professeur en sciences sociales, M. Mohamed Taibi, et a regroupé une trentaine de personnes concernées représentant des cadres et personnel de la direction locale de l'Education, des professeurs universitaires et ceux des services de la Sûreté et de la Protection civile ainsi que des journalistes. S'agissant de ces médiateurs, l'on saura que près de 200 cadres de l'Education ont bénéficié d'une formation sur la gestion des conflits en milieu scolaire qui a été pilotée par un Institut Spécialisé Allemand, Iwentzine. Il s'agit surtout de dégager des mesures pour arriver à des solutions concernant les problèmes intra ou extra muros induits par cette violence. Dans ce cadre, la direction de l'Education a lancé une campagne de sensibilisation sur les phénomènes et les effets de la violence engendrée dans les établissements. Une rencontre-débats entre les membres du comité et les élèves est prévue, pour le mardi prochain à partir de 14 heures, au lycée Hamou-Boutlelis.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)