Algérie - Revue de Presse

Urgence d?un centre de transit


Les dernières intempéries ont de nouveau posé, avec acuité, le manque de structures d?accueil d?urgence des sinistrés et des personnes sans domicile fixe dont le nombre tend à s?accroître au fil des années. Une ville aussi importante que Tizi Ouzou ne dispose pas d?un centre de transit pour venir au secours des familles et des personnes sans foyer. Ainsi, les autorités municipales et locales ont été incapables de prendre en charge les nombreuses familles sinistrées installées depuis de nombreux mois dans trois sites différents ; piscine olympique, Eniem et l?ex-Souk El Fellah Le Belloua et dont les tentes déjà usagées ont subi d?énormes dégâts suite aux vents forts et au poids de la neige, les rendant hors d?usage. Le président de l?APC de Tizi Ouzou, Chérif Aït Ahmed, dira : « Ces camps de toile, qui abritent les sinistrés ainsi que les bidonvilles de Oued Aïssi et du quartier La carrière, sont une véritable plaie pour notre commune. Lors des intempéries de ces derniers jours, nous n?avions malheureusement pas été d?un grand secours pour les sinistrés. » Les responsables communaux n?ont pu offrir que quelques tôles, des couvertures et des repas chauds gracieusement offerts par l?université. Le désarroi de ces familles est grand, et l?espoir de leur recasement semble s?étirer indéfiniment. Outre le cas de ces dizaines de familles, de nombreux cas individuels se sont posés ; les sans-abris fixe. « Durant la même période, nous avons secouru 15 SDF, tous des hommes, jeunes et moins jeunes. Par manque de structures appropriées, nous n?avions pu leur offrir que les locaux insalubres des services de la voirie comme abri », dit encore le P/APC. L?assistance sociale est défaillante car, ni le Croissant-Rouge, ni les associations, encore moins la ville de Tizi Ouzou ne disposent d?un centre de transit pour l?accueil des personnes en difficulté. L?aveu du P/APC est déroutant.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)