Algérie - Revue de Presse

Urbanisme



Des cités à réhabiliter Marginalisé de part sa position d?enclavement, déshérité sur tous les plans par rapport aux autres secteurs de la commune de Constantine et de ce fait marqué par un maximum de fléaux sociaux, le secteur urbain El Guemmas est classé, à l?orée de l?année 2005, parmi les zones prioritaires à développer. Dans cette optique, la mise en ?uvre d?un programme de réhabilitation a donné ses premiers fruits avec la réalisation d?une nouvelle conduite d?alimentation en eau potable connectée à partir du château d?eau situé en amont de ce secteur qui aboutit aux bâtiments HLM de la cité El Guemmas.Coût de l?opération : 6 millions de dinars. Reste à présent à concrétiser la seconde phase de cette action, la réfection des chaussées traversées par cette canalisation. Pour l?heure, elles sont dans un état qui rappelle un paysage lunaire. Toutefois, cet aspect semble modéré par un réseau d?AEP qui permet aujourd?hui l?alimentation des foyers un jour sur deux. Ce qui n?est malheureusement pas encore le cas pour la cité Sissaoui, dont le projet d?alimentation à partir de ce même château d?eau reste en stand-by au grand dam des habitants de ce quartier, un greffon urbanistique du plus mauvais effet où dominent les constructions illicites et autres anachronismes propres aux zones périphériques au Vieux-Rocher. Par ailleurs, dans le cadre du plan communal de développement (PCB) une enveloppe de 24 millions de dinars a été dégagée pour résoudre quelques-uns des problèmes dont souffre ce secteur urbain : opérations de viabilisation à la cité Sarkina pour un montant de 8 millions de dinars, rénovation des voies principales d?accès à la cité El Mouna, dont le coût est estimé à 10 millions de dinars et enfin la réalisation d?aires de jeux à la cité Eriad, l?une des moitiés de ce secteur qu?on sait totalement dépourvue d?infrastructures et d?espaces d?expression culturelle, sportive ou de loisirs. Une enveloppe de 6 millions de dinars a été dégagée pour la concrétisation de ce projet qui permettra aux jeunes de ce quartier d?extérioriser leur trop-plein d?énergie dans un cadre sain, loin des pièges tissés par une forte délinquance où dealers et autres amateurs de mauvais coups appliquent leur loi. On annonce également la plantation de 13 700 arbres, particulièrement au niveau du cimetière, où l?absence de verdure a souvent été dénoncée par les représentants des associations de quartier.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)