Algérie

Université Mentouri Escalade dans le mouvement de protestation


A l'initiative de la section syndicale UGTA, les travailleurs de l'université Mentouri ont organisé, durant toute la journée d'hier, un sit-in de protestation devant la tour administrative. Selon le secrétaire général de la section syndicale A.Daoud, cette action est la première d'une série d'autres qui iront crescendo et, au fur et à mesure, revêtiront un caractère plus virulent. Un autre sit-in est prévu pour mardi prochain, également au pied de la tour administrative. Dans une lettre adressée au ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, datée du 14 novembre et dont nous détenons une copie, le partenaire social affirme que cette escalade dans le mouvement de protestation intervient après le refus du recteur de l'université de participer à la réunion commune convenue entre les deux parties qui était prévue pour le 14 novembre à 10h, dans le but de traiter les problèmes socioprofessionnels des travailleurs (recrutement, transport, social, etc.) objet du rapport du 4 octobre dernier. Ce qui dénote, d'une part, selon la section syndicale, «d'une fuite devant les responsabilités, et d'autre part de son intention à ne pas respecter l'accord signé entre les deux partenaires sociaux». La section syndicale estime que cette attitude de la part du recteur de l'université est de nature à susciter le malaise au sein des travailleurs et des répercussions dangereuses sur leur moral dans la mesure où ces derniers misent beaucoup sur un règlement rapide de leurs problèmes. Selon les termes de la lettre adressée au ministre de tutelle, c'est en fonction de ces considérations que le partenaire social a décidé de cette forme de protestation en organisant le sit-in de ce samedi et en programmant un second pour le mardi. Pour rappel, la section syndicale UGTA de l'université Mentouri avait rédigé un rapport à l'intention du recteur en date du 4 octobre passé dans lequel elle avait recensé un certain nombre de problèmes socioprofessionnels et d'autres touchant d'une façon générale le campus universitaire, et invité son partenaire social à s'asseoir autour de la table pour chercher ensemble les voies et moyens de les régler (cf. Quotidien d'Oran du 12 octobre). Pour notre part, nous avons tenté à plusieurs reprises de joindre par téléphone le recteur de l'université Mentouri pour connaître son point de vue sur les nouvelles actions déclenchées par le syndicat et sur les problèmes évoqués par le partenaire social. Mais, ce dernier est injoignable.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)