Algérie

Université : L'ENSET change de vocation

Après l'université d'Oran Es-Senia, c'était au tour de l'Ecole nationale supérieure de l'enseignement technique (ENSET), hier, d'organiser le lancement officiel de l'année 2008/2009. Au programme, notons une allocution d'ouverture du directeur de l'ENSET, M. Benziane, et un cours magistral donné par le professeur Chaker de l'Institut de génie électrique sur le thème « Production et transport de l'énergie électrique en Algérie ».

Dans son intervention, le premier responsable de l'établissement a révélé que conformément au décret 210 du 14 juillet dernier, l'ENSET changera de vocation du fait qu'en plus de la formation d'enseignants, elle aura la charge de former dans certaines autres filières et ce en fonction des besoins exprimés par les secteurs utilisateurs. Ce texte, venu modifier l'ancien datant de 1984, prévoit également le changement d'appellation du fait que le qualificatif technique, en fin de cycle, sera désormais remplacé par technologique. Pour l'actuelle année et en plus de cette nouveauté, le directeur de l'établissement, tout en rappelant que les étudiants inscrits proviennent de 37 wilayas du pays, a indiqué que 8 postes en magister et un autre en post-graduation sont prévus de même que 36 autres doctorants. En tant que président du Conseil des universités de l'Ouest, M. Benziane a indiqué qu'une des missions principales de ce conseil demeure le suivi et l'évaluation continue du système LMD. En matière d'encadrement, M. Benziane a révélé que 10 postes budgétaires ont été ouverts après l'aval de la direction générale de la fonction publique et que pour le personnel administratif, il est prévu 20 postes.

Pour sa part, le professeur Chaker de l'Institut de génie électrique a dans son cours abordé la question de la production électrique nationale et son transport. Contacté en aparté, le professeur nous a indiqué que la production électrique nationale accuse un déficit par rapport aux besoins réels. A une question relative au taux de déperdition constaté dans le réseau électrique national, M. Chaker a estimé qu'il ne s'agit nullement de déperdition, mais de consommation illicite et ceci est très perceptible au niveau de tous les sites érigés illégalement et où les branchements frauduleux sont courants.

Pour rappel, le coup de starter pour l'année universitaire 2008/2009 a été donné, avant-hier, à la salle de conférences de l'IGMO par un cours magistral sous l'intitulé: « L'économie algérienne : atouts et contraintes ». Le conférencier, le professeur Ahmed Bouyakoub, avait abordé plusieurs questions telles les spécificités de l'économie nationale et le phénomène du marché parallèle. A l'issue de ce cours, le recteur de l'université d'Oran Es-Senia avait animé un point de presse au cours duquel il a révélé que le nombre des nouveaux étudiants inscrits au titre de cette année dans les différents instituts relevant de son établissement a été estimé à 11.500, portant ainsi le nombre global à plus de 54.000 étudiants. Concernant le système LMD, qui est à sa 5ème année, le nombre d'étudiants affectés est de l'ordre de 2.000, devait encore annoncer le recteur, M. Chahed.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)