Algérie - Revue de Presse

Université



Menace sur les examens Les enseignants et enseignantes de l?Université des sciences et des technologies de Houari Boumediène (USTHB), Bab Ezzouar, ont, simultanément à la journée de protestation d?avant-hier, organisé une assemblée générale à l?issue de laquelle ils demandent au conseil national du CNES de déposer un préavis de grève qui prendra effet durant la période des examens de fin d?année. Dans le communiqué sanctionnant leur assemblée générale, les enseignants du CNES-USTHB appellent le conseil national du CNES, qui se réunira les 23 et 24 février, à organiser des journées nationales de protestation durant les mois de mars et avril 2005. Ces actions énergiques se veulent l?ultime recours pour faire aboutir la plate-forme de revendications du CNES, peut-on relever dans ce communiqué. S?agissant de la tension ayant prévalu récemment dans la Faculté des sciences politiques et de la communication (FSPC) d?Alger, le CNES-USTHB dénonce « la violation des franchises universitaires par le recteur de l?université d?Alger qui a fait appel aux forces de l?ordre dans la nuit du 10 au 11 janvier 2005 pour réprimer les étudiants de la FSPC ». A cet effet, le CNES-USTHB demande au syndicat CNES de « déposer plainte contre Tahar Hadjar, recteur de l?université d?Alger, pour violation des franchises universitaires ». Dans le même communiqué, la section CNES-USTHB demande la libération inconditionnelle et immédiate des étudiants incarcérés et plaide pour la défense des libertés syndicales et notamment du droit à la grève. Dénonçant « l?instrumentalisation de la justice pour porter atteinte au droit de grève », le CNES de Bab Ezzouar exprime sa solidarité avec les syndicats CLA, Cnapest et Snommar en lutte pour la satisfaction de leurs revendications socioprofessionnelles. Les enseignants et enseignantes de l?USTHB rappellent enfin que le dialogue avec le CNES et la prise en charge effective et urgente de la plate-forme de revendications des enseignants du supérieur permettront de construire une université publique performante au service du bien-être et du développement scientifique et culturel de la société.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)