Algérie

Une relance substantielle

Une relance substantielle
Selon la première responsable du secteur, la capacité d'accueil, généralement formulée en nombre de lits, va doubler.Après quelques années de léthargie, l'investissement dans le domaine de l'hôtellerie enregistre depuis quelques mois une relance substantielle, dans la wilaya de Guelma. Une relance, visible sur terrain, puisque viendront s'ajouter aux 14 hôtels en activité, treize autres hôtels classés et non classés en cours de construction. Une réalité qu'a voulu partager la direction du tourisme de la wilaya de Guelma avec les correspondants et journalistes de la presse écrite et de la radio, lors d'une visite organisée à leur l'attention mardi dernier.En effet, ça bouge doucement, mais sûrement dans l'hôtellerie à Guelma. La capacité d'accueil, généralement formulée en nombre de lits, va doubler «si la cadence des chantiers évolue correctement», affirme Mme Zenadi M., directrice du secteur. Et d'ajouter : «Treize hôtels sont en cours de construction pour une capacité totale de 1757 lits. Douze projets n'ont pas encore démarré (1111 lits). Trois sont à l'arrêt (480 lits) et trois demandes ont reçu un accord (218 lits)».Notons aussi qu'à Bouchegouf à l'extrême est de la wilaya, la deuxième plus grande agglomération de la wilaya, deux hôtels, bien que non classés, au centre-ville, d'une capacité de 20 lits chacun, sont en activité depuis peu. Chose certaine, ils viennent combler un manque notamment pour les automobilistes et nombreuses familles de retour de Tunisie sur ce carrefour très fréquenté à entendre les gérants qui avancent un seul mot d'ordre : «propreté et accueil !». Bien évidement, les deux hôtels sont proposés pour des extensions. Sur la RN 16, à quelques encablures de Aïn Tahmimine, en direction de Souk Ahras, dans la commune de Medjez Sfaa, c'est un motel (R+2) avec restaurant, d'une capacité de 28 lits qui fait face au mont El Nafra ( Mechrouha). Pour ce cas, un problème de crédit freinerait l'investisseur, dont le permis de construire remonte à 2007.L'hôtellerie dans la wilaya émerge aussi du côté de Hammam Debagh, commune réputée pour ses eaux thermales, avec le projet d'un village touristique 4 étoiles sur une assiette de plus de cinq hectares, d'une capacité globale de 376 lits. Sa réception est prévue fin 2017.D'autres hôtels avec bains de moindre ampleur sont en cours de construction dans cette même commune, dont un pratiquement achevé, équipements compris, avons-nous constaté sur place. À l'instar de Hammam Debagh, à Hammam Belhachani, dans la commune de Aïn Larbi, au sud du chef-lieu de la wilaya, un complexe thermal est en cours de construction à plus de 1400 mètres d'altitude depuis 2013 pour un délai de réalisation de 36 mois.La ville de Guelma, n'est pas en reste, avec un projet à l'entrée Est, de la commune, tronçon routier Guelma-Annaba, où un hôtel 3 étoiles, d'une capacité de 180 lits, est en phase des gros ?uvres. «Mon hôtel vaut bien 5 étoiles, mais pour éviter la vente de boissons alcoolisées, imposée dans le cahier des charges, je me suis résolu à cette décision», nous déclare son propriétaire. Sans commentaire ! Lors de cette visite marathon, la plupart des investisseurs que nous avons rencontrés sont unanimes : «Le démarrage des chantiers est venu après de longues années de bureaucraties et de blocages administratifs.Mais reste à ce jour la centralisation dans le traitement des dossiers où seul Alger a un droit de regard et d'approbation.» Quoi qu'il en soit, si le domaine de l'hôtellerie reste quasiment vierge à Guelma, il a au moins le mérite de créer des emplois directs allant de 15 à 260 personnes. Et par la même, créer un climat propice au développement du tourisme dans cette région où plus de 500 sites archéologiques sont réduits à leur plus simple expression. Notons enfin que les stations thermales de la wilaya ont vu quelque 106 192 visiteurs affluer durant les six derniers mois.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)