Algérie

Un site livré à l'abandon

Le village d'Ath El Kaïd, un repère identitaire et historique, témoin d'une organisation sociale propre aux habitants des hautes montagnes de la Kabylie, se trouve dans un état de dégradation avancé.Malgré l'effort des populations et des associations culturelles dans la sauvegarde et la préservation de ce joyau architectural qui a longtemps résisté aux aléas du temps et à l'agressivité du béton ayant envahi les villages, les maisons se sont effondrées l'une après l'autre au fil des années. De ce village traditionnel relevant de la commune d'Agouni Gueghrane, dans la daïra des Ouadhias, à une quarantaine de kilomètres au sud de la wilaya de Tizi Ouzou, érigé sur un monticule rocheux de 617 mètres d'altitude en milieu d'un décor naturel des plus époustouflants faisant face à la majestueuse chaîne montagneuse du Djurdjura, il ne reste désormais que des vestiges. Chaque hiver qui passe, ce sont quelques piliers centraux (ajgu) de plus, des murs et des toitures qui cèdent. Même les ruelles (tizenqatin) qui servent de passage entre les ilôts (lharat), sont bloquées par les décombres des maisons en ruine, a-t-on constaté.Quant aux accessoires intérieurs comme les banquettes (takeddart), les écuries (adaynin), le foyer (lkanun), les silos (ikoufan) et les décorations murales en signes berbères (arqem), des aspects présents dans toute maison traditionnelle kabyle, ils sont détruits ou enterrés sous les amas de pierres et de terre provenant des effondrements. Au village d'Ath El Kaïd, classé patrimoine national depuis 2006 et secteur sauvegardé depuis 2011, la dégradation a dépassé toutes les prévisions et les habitants ont complètement déserté les lieux pour trouver refuge ailleurs. Sur l'ancien site, il ne reste plus que cinq familles qui n'ont pas d'autres propriétés pour construire de nouvelles maisons, a-t-on expliqué.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)