Algérie

Un réseau de faussaires de visas démantelé

Suite à uneplainte déposée par les services du consulat d'Espagne à Oran, les éléments dela brigade économique et financière de la police judiciaire de la sûreté de lawilaya d'Oran sont parvenus à démanteler un important réseau spécialisé dans lefaux et usage de faux, apprend-on, hier, auprès de la cellule de communicationde la sûreté. En effet, lesservices consulaires ont constaté que 95 dossiers déposés pour l'obtention devisas étaient falsifiés. Sur la base de cette plainte, l'enquête diligentée parles éléments de la brigade économique et financière a permis de lever le voilesur cette affaire. Une souricière a été tendue dans les alentours du siège duconsulat et les enquêteurs ont mis la main sur deux membres du réseau, à savoirles nommés T.F âgé de 27 ans et M.H âgé de 23 ans. Les mis en cause ont étéarrêtés à l'intérieur d'un véhicule de marque Renault Clio, au moment où ilss'apprêtaient à recevoir une somme de 1.200 euros et la photocopie dupasseport. Trois autres faux dossiers ont été aussi récupérés lors de cettearrestation, précise la même source. Par ailleurs, les recherches enclenchéesont révélé que le cerveau du groupe, B.A, actuellement en fuite demeurant àCité Petit avait pour mission de reproduire illégalement les principauxdocuments pour l'obtention de visas. Grâce à un micro-ordinateur et uneimprimante, que les policiers ont récupérés au cours de la perquisition, lefaussaire a réussi à confectionner des attestations de travail, des fiches depaie et des titres de congé pour des sommes allant de 1.000 à 5.000 euros. Eneffet, le pôt aux roses a été découvert lorsque le consulat d'Espagne à Oran arelevé la même adresse et la même écriture sur les imprimés en question. B.A,aidé par un autre complice en fuite, B.B, avaient confectionné de faussesattestations de travail de Sonatrach et d'Air Algérie. Pousuivant leursrecherches, les policiers arrêtent le beau frère de B.A, ainsi que A.K, la mèredu principal mis en cause et interpellent une dizaine d'individus dont lesdossiers ont été falsifiés. Parmi les 95 personnes, une trentaine environaurait quitté le territoire national après avoir obtenu leurs visas, indique lamême source. Présentés au parquet, M.H, T.F et Z.F ont été placés sous mandatde dépôt, dix parmi les personnes convoquées ont été placées sous contrôlejudiciaire, alors que deux demeurent en fuite.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)