Algérie - A la une

Un nouveau départ Sous la Plume


Un nouveau départ Sous la Plume
De nouvelles têtes pour une nouvelle législature. Les élections du 10 mai sont un rendez-vous important, une échéance capitale selon les propos de chefs de partis politiques. Après les législatives, il y aura les locales et d'ici la fin de l'année, le peuple algérien sera doté d'une nouvelle Constitution. Il s'agira d'amender la loi fondamentale, ceci dit, ce ne sera pas la première fois, on se souvient qu'en 2008 le peuple a été convié à un référendum. Cette nouvelle Constitution sera-t-elle l'occasion d'un nouveau départ pour tous. Après avoir élu les bonnes personnes, celles-ci vont devoir en toute légitimité approfondir le processus démocratique. Cette nouvelle Constitution devra consacrer les libertés. Et c'est cette nouvelle APN qui aura l'insigne honneur de décider de la forme future de l'Etat algérien. Une APN, somme toute, qui fonctionnera comme cela se fait d'ordinaire et qui ne soit plus la caisse de résonnance des décisions prises par le gouvernement. Sur ce registre, des points sensibles comme le régime présidentiel, semi-présidentiel ou parlementaire pour conduire les affaires de l'Etat ne font pas l'unanimité au sein de la classe politique. Certains partis politiques aimeraient que l'on institue une Constituante, mais ils devront en faire un deuil, la question aujourd'hui est hors de propos. La IIème République, on en est encore loin. Mais avant la rédaction d'une nouvelle Constitution il faut d'abord passer par la case «élections» et le scrutin du 10 mai donne des sueurs froides au gouvernement tant l'abstention plane dans l'air. Il n'a pas encore digéré l'abstention de 2007 qui a faussé la donne. Pour 2012, tout le monde met l'accent sur la participation au vote. Les communiqués du ministère de l'Intérieur ainsi que les SMS viendront-ils à bout de la désaffection populaire ' Une bonne question qui trouvera sa réponse dans l'urne. De là sortiront les hommes qu'il faut à la place qu'il faut, c'est du moins ce que l'on espère !
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)