Algérie - Sujets chauds

Un journaliste menacé de mort pour avoir dit «vive l’Algérie»




Un journaliste menacé de mort pour avoir dit «vive l’Algérie»
Le journaliste français et animateur de télévision, Bernard Montiel a été menacé de mort pour avoir montré ouvertement son soutien au footballeur Karim Benzema et avoir répondu « Vive l’Algérie ».
Karim Benzema a annoncé son retour officiel en équipe de France de Football pour l’Euro 2020, une annonce qui n’a pas manqué de faire réagir et de créer la polémique. Cette réintégration dans l’équipe de nationale française, annoncée par l’entraîneur Didier Deschamps, a énervé et fait violemment réagir une bonne partie des extrémistes du pays qui estiment qu’il n’a pas sa place chez les Bleus.
Face à ces attaques, Karim Benzema a reçu beaucoup de soutien, dont celle de Bernard Montiel. C’est pourquoi l’animateur de télévision a reçu des messages violents, mais aussi des menaces de « décapitation ». Les messages vont jusqu’à le comparer au professeur français qui avait été décapité. Les policiers ont invité l’animateur à prendre ces menaces très au sérieux.

L’animateur porte plainte
Bernard Montiel a bien insisté, “l’impunité, c’est fini !”, ces actes et ce cyberharcèlement est inadmissible. L’animateur est déterminé à trouver les personnes responsables de ces horribles paroles afin qu’ils soient jugés et punis pour leurs actes.
Il a d’ailleurs transmis les menaces reçues à une plateforme qui permet de signaler les comportements inappropriés sur internet (Pharos), il a aussi contacté le ministère de l’Intérieur et se prépare à porter plainte. L’enquête se poursuit et est en très bon chemin et le responsable bientôt retrouvé.
Son insistance pour trouver les responsables de ces menaces de mort n’est, pour lui, pas qu’un objectif personnel, mais c’est un pas contre le cyberharcèlement afin d’éviter ce genre d’actions à l’avenir. Car, Montiel n’est bien sûr pas un cas isolé, c’est aujourd’hui des milliers de messages de ce genre qui circulent sur les réseaux sociaux et qui font des milliers de victimes chaque jour.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)