Algérie

Un endettement de 20 milliards de dinars

Le ministre a également insisté sur la nécessité de la création d?une banque agricole pour « régler définitivement le problème du financement du secteur » et aider les agriculteurs à faire face aux remboursements des prêts bancaires. Depuis 2000, le montant de la dette des agriculteurs s?élèverait à quelque 20 milliards de dinars, a confié à l?APS une source proche de cette réunion. Tout en soulignant l?importance de la réhabilitation des structures d?appoint du secteur telles que l?Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) et la CNMA, le ministre a annoncé le projet de création d?une Ecole supérieure de l?agriculture et des forêts à Aïn Taya (Alger). Par ailleurs, le président de la CNA, Ould Hocine Mohamed Cherif, a appelé à l?urgence de régler le problème du foncier dans son intégralité, dont essentiellement les terres du secteur privé (arouch, terres wakfs...), le cadastre des terres agricoles et les problèmes liés à la succession entre héritiers. Intervenant à son tour, le président de la CNMA, Abdelatif Dilmi, a mis l?accent sur les difficultés financières auxquelles font face les agriculteurs en raison de l?absence d?une banque véritablement adaptée au secteur, notamment en matière de conditions d?octroi des crédits aux agriculteurs.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)