Algérie

Un dispositif sécuritaire impressionnant


Un dispositif sécuritaire impressionnant
Les autorités brésiliennes ont déployé le plus grand dispositif de sécurité de l'histoire du pays, en mobilisant près de 26 000 agents des forces de l'ordre dans Rio de Janeiro à l'occasion de la finale de la Coupe du monde Allemagne-Argentine, disputé hier au Maracana.«Nous avons déclenché la plus grande opération de sécurité que la ville, le pays, ait jamais vue», a souligné le secrétaire José Mariano Beltrame lors d'une conférence de presse au Centre intégré de commandement et contrôle (CICC) de Rio.Au total, 25 787 hommes ont été mobilisés dont 14 984 policiers militaires, 9300 soldats, 800 policiers d'élite et 1600 agents privés de la FIFA à l'intérieur du Maracana notamment, a détaillé M. Beltrame.Le responsable à la Sécurité a expliqué que cette mobilisation était plus importante que celle déployée lors de la visite du pape, en juillet 2013, pour les Journées mondiales de la jeunesse catholique (JMJ) car les «deux événements sont de nature complètement différente».Trois millions de touristes étaient présents à Copacabana pour les JMJ et dimanche 100 000 supporters argentins et allemands seulement étaient attendus : «Les JMJ étaient un événement religieux», a-t-il souligné.Le secrétaire a indiqué que ce dispositif sans précédent se devait de répondre «à la préoccupation d'assurer la sécurité de la ville, des touristes et des chefs d'Etat qui ont été présents à la finale», parmi eux le président russe Vladimir Poutine et la présidente du Brésil Dilma Rousseff.Le Maracana a été isolé par des cordons policiers dès samedi soir à 23H00 locales et toutes les voies d'accès bloquées.Au total, la Coupe du monde, qui a commencé le 12 juin à Sao Paulo, aura mobilisé 100 000 policiers et 50 000 soldats dans tout le pays. Quelque 1,9 milliard de reais (855 millions de dollars) ont été investis dans la sécurité.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)