Algérie

UN DES MIS EN CAUSE DEMEURE EN FUITE Un report et la liberté provisoire pour douze accusés

Dix-neuf personnes devaient comparaître, hier, devant le tribunalcriminel de Constantine pour répondre pour une deuxième fois de leurs actesd'association de malfaiteurs, détention et port d'armes à feu, vol et menaceavec armes à feu et armes blanches et enfin attentat à la pudeur. A la demandede l'ensemble des avocats de la défense, particulièrement ceux commis d'officequi affirmaient n'avoir pas bien étudié les dossiers de leurs clients, le jugea décidé d'ajourner cette affaire pour la fin de la session criminelle et demettre en liberté provisoire douze des inculpés.  Les mis en cause, âgés entre 25et 42 ans, avaient déjà été jugés lors d'une session précédente. Certainsd'entre eux ont été acquittés et les autres ont écopé des peines allant d'uneannée à 10 ans de prison ferme. Un accusé parmi ces dix-neuf inculpés, quidemeure toujours en fuite, a été condamné par contumace à l'issue du premierprocès à la prison à vie. Selon l'arrêt de renvoi, les misen cause sont accusés d'avoir semé la terreur entre 2000 et 2001 parmi leshabitants des cités Ben Chergui, El-Djebbas et El-Hattabia. Se faisant passerpour des terroristes, ils cambriolaient des maisons, agressaient et menaçaientde mort les habitants pour les délester de tout ce qu'ils avaient de précieux.Après les nombreuses plaintes déposées par les victimes, la police a déclenchédes investigations qui aboutiront à l'identification d'un des membres présumésde cette bande. Interrogé, le mis en cause confirmera aux enquêteursl'existence de ce groupe de malfaiteurs qui utilisait un fusil de chasse, deshaches et des couteaux pour commettre ses forfaits.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)