Algérie

Un délire devenu réalité


On voit bien le sens du commerce et cette opportunisme très islamiste à fructifier un sentiment de gêne qui n'existait pas il y a une trentaine d'années.Considérée jusqu'au là comme un rêve difficile à réaliser en Algérie, une plage exclusive pour les femmes est désormais une réalité. Sise à Bordj El Kiffan (ex-Fort-de-l'eau)à l'est d'Alger, la plage «Marina Palme» est la destination privilégiée depuis le début de l'été de toutes les femmes dites réservées et timides. Le journal arabophone Echourouk qui a réalisé tout un reportage dans son édition d'hier autour de la plage en question, rapporte que la plage disposant de quatre bassins larges pour la natation et d'une piscine, ainsi que de plusieurs espaces verts et de divertissement, est conçue à la manière de celles existant dans certains pays musulmans, c'est-à-dire, assiégée des quatre côtés et voilée par des lézards empêchant la vision pour les personnes curieuses de sexe masculin. En fait on est déjà dans l'exclusion de la femme de l'espace public puisqu'on lui en crée un qu'on dissimule au regard des autres.La paranoïa ne s'arrête pas là. Les alentours de cette plage sont surveillés minutieusement par des agents de sécurité relevant du complexe. Tous les services et autres prestations (cafétérias, restaurants) sont assurés par un personnel féminin composé dans sa majorité d'universitaires et de lycéennes. Même les agents de la Protection civile sont des femmes.Le décor est planté. La ségrégation sexuelle est promue au rang d'aubaine commerciale. Et pour cause, l'accès à cette plage est fixé à 1 000 DA pour les femmes adultes et 500 DA pour les filles mineures. Les petits garçons peuvent également y accéder en compagnie de leurs mamans. Ces tarifs peuvent être réduits de moitié (50%) en cas d'abonnement. On voit bien là, le sens du commerce et cet opportunisme très islamiste à fructifier un sentiment de gêne qui n'existait pas il y a une trentaine d'années, c'est-à-dire avant l'invasion de l'espace public par l'islam politique. Et pour bien «installer» le complexe, on convoque les femmes étrangères. Ainsi, on assure que des femmes de diplomates et autres ambassadeurs des pays étrangers accrédités en Algérie fréquentent le complexe. Echourouk rapporte que l'ambition du propriétaire de réaliser une plage exclusivement pour les femmes en Algérie, est un rêve qui l'habite depuis de longues années: «J'ai réalisé des projets pareils aux Emirats arabes unis et dans d'autres pays musulmans. pourquoi ne pas le réaliser en Algérie qui est mon pays d'origine' Les femmes algériennes ont été longtemps privées de jouir des atouts de la mer. Qu'ont-elles de moins pour ne pas jouir de ce don de Dame nature au même titre que leurs homologues des autres pays arabes et musulmans'». Il s'agit donc d'un modèle importé, encore un. Comme si les Algériennes n'avaient jamais eu l'opportunité de passer un jour agréable en famille dans un lieu public. Le propriétaire, dit Echourouk, est comblé d'avoir offert aux femmes algériennes la possibilité de nager enfin seul sans qu'elles ne soient inquiétées par les regards des hommes. On y est donc! Les regards des hommes.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)