Algérie

Un comité de soutien à Menad, Babouche et Chaouchi est né en Kabylie

Un comité de soutien à Menad, Babouche et Chaouchi est né en Kabylie
«La télévision interdite d'accès au stade du 1er-Novembre»
Djamel Menad, Mohamed Redha Babouche et Faouzi Chaouchi se trouvent un soutien de là où ils ne s'y attendaient certainement pas : de la Kabylie. Hier, un communiqué a été rendu public par un comité de soutien à Djamel Menad né à Tizi Ouzou et dont le porte-parole est Mustapha Mazouzi, membre de l'ancienne coordination des archs. Scandalisé par le verdict touchant les deux joueurs et, surtout, Menad, enfant de la région qui «a défendu les couleurs nationales des années durant avec abnégation» et qui «a de tout temps honoré sa région natale et son pays», «victime d'une hogra tout comme les deux joueurs du Mouloudia d'ailleurs». Rappelant que Menad avait «joué un match avec les Verts en 1988 alors que la veille, il venait d'enterrer son père» et qu'une fois professionnel, «il n'hésitait pas à acheter le billet d'avion de sa poche pour rejoindre l'Equipe nationale», le comité reconnaît que «l'acte de boycotter (la cérémonie de remise des médailles, ndlr) est inacceptable car il porte atteinte à l'esprit sportif», mais souligne qu'il y a eu des positions plus graves des dirigeants du Mouloudia qui ont été passées sous silence. «Ils ont osé citer les noms de Menad, Babouche et Chaouchi alors que ce trio n'a pas été derrière l'action du boycott.»
«La télévision interdite d'accès au stade du 1er-Novembre»
En réaction, le comité de soutien à Djamel Menad annonce qu'il «mènera un combat sans relâche pour que l'international de la JSK et même Babouche et Chaouchi soient rétablis dans leurs droits». La première action décidée est «de confectionner des banderoles de dénonciation de tous les responsables de cette sanction de la honte prise rien que pour plaire à Raouraoua et ses sbires». De même, la télévision algérienne «sera interdite d'accès au stade du 1er-Novembre pour avoir instrumentalisé - comme lors de la fameuse marche du 14 juin 2001- l'affaire du boycott de la remise des médailles», alors qu'une pétition nationale a été lancée «pour exiger la levée immédiate de la suspension de Menad ainsi que celles de Chaouchi et de Babouche».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)