Algérie

Un bénéfice net de 50 millions de DA par an

Plus de 340 tonnes de déchets recyclables ont été collectés en 2015 par l'entreprise Extranet créée en 2014. Cette entreprise emploie 5 000 agents d'hygiène et 350 cadres gestionnaires et fait 50 millions de dinars de valeur ajoutée, annuellement.Cette performance se réalise par la collecte des déchets ménagers. Plus de 340 tonnes de déchets recyclables ont été collectées en 2015 dans le cadre du tri sélectif, par l'entreprise Extranet, chargée du nettoiement et de la collecte des déchets ménagers au niveau de 31 communes d'Alger, a indiqué le directeur général de cette entreprise, Rachid Mechab. Ces déchets «représentent une source importance pour le développement durable et la création d'emplois et génèrent une valeur ajoutée de près de 50 millions de dinars par an», a estimé M. Mechab dans une déclaration à l'APS.Les déchets récupérables et recyclables collectés sont constitués de carton (181 tonnes), de pain (24 tonnes) de plastique (70 tonnes) et de pneumatiques (66 tonnes). Les chiffres enregistrés durant le premier trimestre 2016 montrent une amélioration considérable dans la collecte des déchets recyclables avec plus de 139 tonnes, selon le même responsable qui a souligné l'importance de la promotion et du développement du tri sélectif des déchets avant de les transférer aux Centres d'enfouissement technique.«Notre objectif est de réaliser un taux de 30% de récupération et de recyclage des déchets durant les trois prochaines années», a affirmé, dans ce cadre, M. Mechabn insistant sur l'importance d'une «prise en charge sérieuse de l'hygiène et de la propreté en milieu urbain» d'autant que de nombreuses APC ne «sont pas en mesure d'accomplir seules cette mission en raison du manque de moyens logistiques». "C'est ainsi qu'Extranet a été créée pour compléter l'action de Netcom», a-t-il précisé ajoutant qu'elle couvre 80% des besoins de collecte et d'enlèvement des déchets ménagers de la capitale qui s'étend sur une superficie globale de 625 km2 et collecte les déchets produits par le tiers de sa population estimée à 2 300 000 habitants.Le tri sélectif des déchets nécessite une formation spécialiséeConcernant le tri sélectif des déchets recyclables, le même responsable a indiqué qu'il s'agit d'un procédé «complexe» qui nécessite «des formations techniques et spécialisées et la consécration de la culture environnementale chez tous les acteurs notamment au sein des établissements scolaires en faveur de la protection de l'environnement et du développement durable». Il a évoqué, à cet effet, le projet de création d'une école pour les métiers d'hygiène et de nettoiement pour améliorer le rendement des intervenants dans ce domaine vital. Il a également rappelé les moyens mobilisés dans le domaine de collecte des déchets récupérables.A cet effet, les quartiers ont été dotés de bacs à déchets qui sont triés au niveau de 18 points de collecte et de tri avant de les transférer aux Centres d'enfouissement technique de Hamissi et de Corso. Le même responsable a déploré le manque de moyens logistiques et techniques devant permettre d'atteindre les objectifs escomptés en matière de tri sélectif des déchets.Pour ancrer la culture environnementale, Extranet adopte une nouvelle stratégie de communication basée notamment sur la sensibilisation à travers les différents supports dont l'affichage dans les quartiers et les établissements scolaires. Créée en 2014, l'entreprise Extranet qui emploie quelque 5000 agents d'hygiène et 350 cadres gestionnaires, est dotée d'un parc de 350 camions de collecte des déchets au niveau de 31 communes de la capitale (les autres 27 communes sont couvertes par Netcom).
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)