Algérie

Travaux publics : L'étude de l'extension du port relancée


Ses charges fiscales, au titre de la TAP, procurent à la wilaya plus de 50% de ses recettes. Toutefois, avec les contraintes physiques et son engorgement par la flotte de pêche, il est à la limite de la saturation. C’est pourquoi, depuis une décennie, son agrandissement par la construction d’un 3ème bassin revient sur toutes les lèvres de ses responsables successifs. Au point qu’à chaque visite d’un ministre, le dossier est mis en exergue. Alors que l’étude préliminaire brandie comme un acquis de haute lutte est à chaque fois contrariée, on apprend que l’étude de faisabilité vient d’être confiée à un bureau d’étude turc pour la somme de 5,93 milliards de centimes. D’où ce vieux projet de construction d’un troisième bassin qui disposera alors d’un tirant d’eau d’une profondeur supérieure à 14 m. Sa construction devrait mobiliser au bas mot 150 millions d’euros, ce qui permettrait enfin l’accueil de navires de 40.000 tonnes. Car les deux bassins datant de l’époque coloniale, à cause d’un faible tirant d’eau, inférieur à 9 m, ne peuvent accueillir que des navires de moins de 12 000 tonnes.                                                                                         

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)