Algérie

Travaux publics


Ghoul en quête d?esthétique L?esthétique. » Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, l?a répété à chaque escale de son périple qui l?a conduit, hier, sur des chantiers de la capitale. A Ben Aknoun où il a inspecté les travaux de réalisation d?une trémie aux Deux Bassins, à Bordj El Kiffan où l?entreprise Haddad réalise l?extension et la protection du rivage et, enfin, sur l?échangeur reliant le boulevard de l?ALN à la place du 1er Mai, le ministre a insisté sur le côté esthétique des ouvrages. « Ils doivent être en harmonie avec leur environnement », insiste-t-il. Lors de son déplacement, Amar Ghoul avait, à ses côtés, le très dynamique directeur des travaux publics de la wilaya d?Alger, Khelifaoui, le directeur de l?ENGOA et des représentants de l?ETRHB Haddad, deux des entreprises qui détiennent la plus importante part de ces marchés. Le ministre ne manquera pas, à l?occasion, de les féliciter pour la qualité de leur travail mais surtout pour les nouvelles techniques de construction qu?ils ont introduites dans le domaine des travaux publics et qui ont permis à son ministère d?économiser 40% des budgets alloués aux projets. A Ben Aknoun - première escale du ministre -, la trémie des Deux Bassins est à 95% de réalisation. Elle sera livrée d?ici le mois de septembre prochain dans un cadre extraordinaire incluant des espaces verts, des passages spéciaux pour piétons et un accès indépendant à la station urbaine de Ben Aknoun. « Je veux que la trémie soit peinte d?une couleur claire à l?intérieur et sombre à l?extérieur. Je souhaite aussi que vous redonniez vie aux anciens espaces verts et en implantiez davantage », dira-t-il en s?adressant au DTP d?Alger et au directeur de l?ENGOA. Direction Bord El Kiffan. En cours de route, le ministre rend visite à l?Agence nationale des autoroutes qui attend son nouveau siège en 2005 avant d?arriver sur la plage de la commune où l?ETRHB Haddad en aménage une, petite, et protège la corniche des torrents maritimes. Ce projet, explique Ghoul, entre dans le cadre du plan directeur d?aménagement des côtes algériennes. A Alger, il nous reste « 30 points noirs à éliminer afin de redynamiser nos côtes ». Le troisième et dernier grand chantier qu?a visité le ministre était l?échangeur reliant le boulevard de l?ALN à la place du 1er Mai. Il sera réceptionné, d?après le directeur de l?ENGOA, maître d??uvre, le 1er novembre prochain. Et pour finir la tournée, Ghoul a rendu visite à l?Office national de signalisation maritime dans la commune de Hammamet.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)