Algérie

Transport ferroviaire

2,6 millions de voyageurs recensés à partir de la gare d’Oran A l’instar des autres moyens de transport de voyageurs, les chemins de fer enregistrent de nouveaux progrès. A ce sujet, on apprend qu’au cours du premier semestre de l’année en cours, 2, 6 millions voyageurs ont opté pour le transport ferroviaire à partir de la gare d’Oran. Comparativement au bilan de cette même période de 2007, le nombre de voyageurs, ayant pris le train à partir d’Oran, a augmenté de 4%. Selon les données reçues au niveau de la direction commerciale de la SNTF, contrairement au passé, au cours de la période considérée, les lignes de banlieue ont enregistré une sensible croissance, également estimée à 4%. Pour justifier ces progrès, on avance que les lignes de banlieue ont transporté, au cours du 1er semestre de l’année 2008, quelque 2 millions 50 milles voyageurs. Au niveau de la région, ce sont 335000 usagers qui ont été enregistrés, ce qui fait ressortir un taux de croissance égal à 19%. Cependant, fait-on encore remarquer, la fréquentation des longs trajets a été marquée par une nette régression que nos sources évaluent à 15%. Sur ces lignes, il a été décompté 195000 voyageurs. Pour justifier ce recul, nos interlocuteurs évoquent les travaux en cours sur la ligne Oran-Chlef avec la pose d’une seconde voie. Concernant la croissance au niveau de la gare d’Oran, certains l’attribuent aux nouvelles commodités ainsi qu’à l’acquisition, l’année dernière, de nouveaux équipements, plus performants. A ce sujet, on apprend que le parc roulant de la région Ouest du pays a été renforcé par l’acquisition, cette année, de trois nouveaux trains de type autorails. Il est aussi prévu, confie-t-on encore, que d’autres acquisitions viendront renforcer davantage le parc roulant au cours du second semestre de 2008. En septembre prochain, 12 nouvelles unités seront réceptionnées et affectées à la zone Ouest. Nos sources assurent que les nouvelles acquisitions, plus rapides, offrent un meilleur confort aux voyageurs. Ceci étant, on fait toutefois remarquer que les trains rapides ne peuvent transporter, à la fois, qu’un nombre réduit de voyageurs puisqu’ils ne disposent que de 199 sièges. Pour ces motifs, les gens ont tendance à leur préférer les anciens trains. Nos sources font de même remarquer que le volume des marchandises transportées par voie ferroviaire a aussi augmenté dans la région. Av ce sujet, on confie que leur volume a enregistré une croissance évaluée à 20%, comparativement avec celui de l’année passée, à la même période. Ce sont, en effet, 456.000 tonnes de marchandises qui ont été transportées, dont du gaz propane pour 30.000 tonnes. Concernant cette matière, on rappelle que la ligne reliant la zone industrielle d’Arzew à Chlef a été inaugurée en mai 2005 et a permis le transport de 155000 tonnes de gaz propane liquéfié. Enfin, on signale que la création d’une nouvelle ligne devant relier Arzew à Boufarik est programmée et qu’en prévision de cela, 80 citernes ont été importées de Belgique. Aïd A. et Nemili M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)