Algérie

Tourisme: retour aux normes internationales


Retour aux normes internationales dans le secteur du tourisme. «On ne peut construire ce que l’on veut», a déclaré, jeudi, le ministre du Tourisme, M.Noureddine Moussa, après avoir visité plusieurs infrastructures touristiques à Oran.

La qualité dans la construction et de meilleures prestations de services sont désormais la devise du ministère, qui a pris dernièrement de nouvelles dispositions pour encourager l’investissement dans ce créneau, allégeant la procédure bureaucratique aux opérateurs économiques. Mais beaucoup reste à faire et la visite du ministre s’est voulue donc une occasion pour sensibiliser tous les acteurs intervenant dans ce secteur sur la nouvelle politique adoptée visant le relancement du tourisme sur des bases solides et à créer des emplois. «Toutes les constructions doivent répondre aux normes internationales», a affirmé le ministre. Et d’ajouter: «Le tourisme de demain, ce n’est pas les prix bas, mais l’étude de la demande et la personnalisation de l’offre». Ce secteur, qui est appelé à se développer, compte actuellement 300 projets d’hôtels en cours de réalisation, dont 16 à Oran, une wilaya qui représente 14% du parc hôtelier national. Le taux d’avancement de tous ces projets est de 58%, a annoncé le ministre. Ceci en plus d’une quarantaine de demandes d’investissement qui sont à l’étude au ministère.

 Par ailleurs, le problème de l’hôtel «Châteauneuf» a été évoqué. Après les dernières déclarations du ministre de la Culture classant cet édifice comme patrimoine national qui ne peut être ni acheté ni vendu, M.Moussa revient sur le dossier, déclarant, jeudi, que «le dossier de cet hôtel est actuellement traité par une commission interministérielle. Une solution sera trouvée pour le devenir de cet édifice».

 Evoquant la privatisation des hôtels publics, le ministre a annoncé que «plusieurs établissements ont été cédés parmi les 12 proposés à la vente. Concernant l’hôtel des «Zianides» (Tlemcen) qui a fait objet de cession à un privé, le ministre a précisé que «l’hôtel a été remis sur le circuit et devra faire objet d’une nouvelle opération de vente. La première a été annulée car les acheteurs ne se sont pas entendus».

 Quant au classement des hôtels, il affirme qu’il a été lancé après expiration du délai accordé aux propriétaires pour la remise en état de ces structures. Pour la catégorie zéro et une étoile, le classement a été entamé le 2 décembre dernier par les commissions locales. Le 17 décembre, viendra le tour des hôtels de la catégorie 2 étoiles et plus qui sera traité par la commission nationale. Durant sa visite de travail, le ministre a visité plusieurs chantiers d’infrastructures hôtelières et de loisirs dans la localité balnéaire de Cap Falcon, ainsi que les établissements privés «Eden Airport» et «Palace Eden», propriétés de l’homme d’affaires Chérif Athmane, avant d’inaugurer l’hôtel «Royal», établissement privé appartenant à l’homme d’affaires Djillali Mehri.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)