Algérie

TOURISME


Kara appelle à respecter la loi sur le littoral M. Mohamed-Seghir Kara, ministre du Tourisme, veut mettre de l?ordre dans un secteur délaissé depuis longtemps. C?est ce qu?il a déclaré lors d?une visite dans la wilaya de Tizi Ouzou. « Le tourisme est l?avenir de l?Algérie », a-t-il répété. Toutes les estimations mettent en évidence que le premier revenu mondial se trouve dans le secteur touristique. Les statistiques de l?Organisation mondiale du tourisme (OMT) l?attestent dans ses études avec un taux de croissance qui dépassera les 8%. Une rencontre est prévue entre les opérateurs et les investisseurs pour exposer les problèmes, trouver des solutions et lever les obstacles. Il faut revoir certaines lois qui ne sont plus valables. Prendre aussi des décisions fermes, loin du populisme. Le ministre s?est dit favorable au partenariat et à la privatisation. Sur la plage du Caroubier (Azzefoun), le ministre s?est entretenu avec les autorités locales, les exhortant à respecter la loi sur le littoral après avoir constaté que des restaurants ont été construits sur la plage, donnant cette impression de « bidonvilles ». Cette loi fera l?objet d?une large diffusion et sera expliquée avant d?imposer son application. Les espaces proches du rivage n?ont pas vocation à accueillir une urbanisation importante. L?usage libre et gratuit par le public constitue la destination fondamentale des plages (loi n°03-02 du 17 février 2003 fixant les règles générales d?utilisation et d?exploitation touristiques des plages). En dehors des espaces urbanisés, les constructions ou installations sont interdites sur une bande littorale de 300 m à compter de la limite haute du rivage. Les sites et paysages remarquables ou caractéristiques du patrimoine naturel et culturel du littoral et les milieux nécessaires au maintien des équilibres biologiques seront préservés. La wilaya de Tizi Ouzou recèle des potentialités touristiques notamment naturelles et culturelles. Elle compte 80 km de côte marine, répartis sur huit zones d?expansion touristique dont deux ZET ont fait l?objet d?étude par un bureau espagnol engagé par l?Agence nationale du développement touristique (ANDT) : ZET Sidi Khelifa et ZET Azzefoun. Le potentiel touristique de la région laisse rêveur. Le nombre de projets d?investissements touristiques enregistrés est de 16, dont 15 projets hôteliers et un relais routier appartenant aux investisseurs privés et offrant une capacité d?accueil de près de 1000 lits, créant ainsi près de 200 postes d?emploi. L?année dernière, la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré 2 657 460 estivants. D?après les estimations, plus de 3 millions de vacanciers sont attendus cet été.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)