Algérie - Revue de Presse

Toujours le flop !



Le thème est juteux. On butine dessus et on glose à satiété. C?est que les cures de jouvence, les remises en forme des trottoirs et autres chaussées supposés en piteux état, rendent difficiles les élans d?enthousiasme et d?euphorie. Avant même qu?elles ne « refroidissent », ces voies piétonnes affichent des défauts de fabrication. Des carreaux se fissurent, se mettent à craquer sous les pas des badauds et cassent. A croire que la sortie du purgatoire est remise aux calendes grecques. La formule magique n?est pas encore découverte. Loin s?en faut. Et pour ne pas planer dans l?abstration, j?avance quelques exemples pour corroborer mon propos. Je cite le cas de la rue Bencheneb, l?avenue colonel Amirouche, la rue Hassiba Ben Bouali. La liste n?est pas exhaustive. Histoire d?éviter de forcer le trait outre mesure. Bien sûr, il y a l?incivisme, l?insouciance des uns et des autres. Mais cela reste insuffisant pour justifier une propension au travail bâclé. Il ne s?agit pas de lancer des anathèmes, des invectives ou de tisonner des griefs. Mais il y a matière à s?interroger. Des ouvriers font leur « truc » trop rapidement ou d?une manière assez cavalière. On récolte, à la clé, une ?uvre qui ne résistera pas longtemps à l?usage. Qu?en sera-t-il dans deux ans ? On ose à peine y songer. Tant il y a des signes qui ne trompent pas. Il semble bien que la petite tambouille est mijotée à la va-vite. Le souffle d?air frais est frelaté. Comme toujours. Ce qui est bricolé rapidement attire et fascine. C?est une manie dont on n?arrive pas à se défaire. Seulement, ce hochet coûte et occasionne des dépenses. La roue des mauvaises habitudes pénalise. Il ne nous reste alors qu?à ergoter sur ce fantasme qui se digère mal. On est bien loin du panthéon des ?uvres impérissables. Et pour cause !


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)