Algérie

Tlemcen, L’éducation par le théâtre


Le C.C.F. de Tlemcen, en partenariat avec l’association des enseignants de français, a organisé durant 3 jours un stage à l’attention des enseignants et étudiants de français animé par un spécialiste du théâtre, Jean-Luc Bansard, comédien professionnel et formateur en milieu scolaire, venu avec l’idée de pratiquer le théâtre.

 Pourquoi faire du théâtre à l’école ? Tel était la problématique exposée lors de la 1ère journée. Selon J.L. Bansard, le théâtre n’est pas une technique ni un outil pédagogique qui va résoudre la pédagogie du français en France ou en Algérie. Ça peut peut-être l’aider. C’est de l’art dramatique qui sert à regarder la réalité avec poésie et à l’exprimer devant des spectateurs. En fait, pendant 3 jours, les enseignants et les étudiants ont assisté à un véritable stage de formation en art dramatique, dans un éventail d’activités, chose qui n’existe pas à Tlemcen, une ville considérée pourtant comme un grand pôle universitaire. Ils ont eu à se découvrir et à découvrir l’éducation théâtrale qui, dans son essence, est un outil démocratique, une expression qui, malgré les pires malheurs du monde, doit apporter l’espoir. « On demande aux élèves de porter un message d’espoir, on leur demande de dire quelque chose sur le monde... au monde. On leur demande de comprendre nos peurs, nos angoisses et nos espoirs ». Aborder ce système dans les écoles permet de faire découvrir à l’élève soi-même, de découvrir l’autre, en un mot comprendre ce qu’est l’être humain et apprendre à restituer une réalité dans le chaos qu’est le monde.

 Une troupe de théâtre d’expression française du lycée Ibn Tofaïl a constitué le principal corpus pour les exercices de corps et d’expression du jeu dramatique, la façon de regarder le monde et les techniques de la mise en scène. Ce stage a aussi drainé plusieurs personnalités du théâtre algérien, tel M. Ali Abdoun et sa troupe de l’Astuce, pour un renouvellement des rapports dans les techniques entamées depuis le printemps dernier. Une autre activité qui regroupera les amateurs et les professionnels de l’orthographe, présentée selon le principe de la dictée de Pivot, sera organisée à la maison de la Culture Abdelkader Alloula le 17 décembre.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)