Algérie

Tlemcen : De nouveaux établissements scolaires

Le secteur de l’Education dans la wilaya de Tlemcen bénéficie, de plus en plus, de l’attention toute particulière des pouvoirs publics.

Cette année, cet intérêt s’est renforcé davantage grâce aux importantes mesures et décisions prises dans le sens de la généralisation de l’enseignement, aux moyens matériels et financiers mobilisés et à la formation des ressources humaines pour dispenser un meilleur enseignement à nos enfants. Toutes ces dispositions ont donné des résultats appréciables, dans les trois cycles de l’enseignement: primaire, moyen et secondaire, et ont permis de réaliser un bond qualitatif et quantitatif dans ce secteur vital. Ainsi, pour le programme 2006-2007, d’importants projets vont renforcer, dans le cadre des objectifs du ministère de l’Education nationale, les infrastructures scolaires actuelles.

Il s’agit de 09 lycées, 16 CEM, 12 groupes scolaires, 12 cantines scolaires, 08 demi-pensions, 130 classes, 12 terrains de sports, 13 salles de sports, 37 terrains combinés et 38 logements d’astreinte. En outre, d’importantes actions seront menées régulièrement dans le cadre de la formation permanente des enseignants.

 Tout cela procède de la volonté affichée des pouvoirs publics d’élever au maximum le niveau des connaissances des élèves et de mettre toutes les chances de leur côté afin d’en faire des citoyens éduqués, armés du savoir et aptes à participer efficacement au développement du pays», a indiqué, à ce titre, le directeur de l’Education de la wilaya de Tlemcen, M. Abdallah Allam. Evoquant les profondes réformes opérées, ces dernières années, au niveau du système d’éducation et d’enseignement, le responsable de l’Education de la wilaya de Tlemcen a notamment indiqué que: «l’intelligence, la persévérance et l’ambition qui animent nos enfants, garçons et filles, et la compétence, l’enthousiasme et la générosité qui sont la marque de nos enseignants, professeurs et formateurs permettront à notre pays d’assimiler les connaissances et les cultures les plus évoluées ainsi que les sciences et les techniques les plus modernes pour que l’Algérie occupe la place qu’elle mérite dans le peloton de tête des pays émergents».

 Par ailleurs, dans le cadre de la mise en oeuvre du plan initié par le ministère de l’Education nationale et portant sur la prise en charge des élèves de la classe de terminale, à travers le renforcement des cours de rattrapage et de soutien, une rencontre régionale a eu lieu les 10 et 11 décembre derniers au lycée Malika Hamidou, présidée par Mouloud Boulssane, sous- directeur de l’évaluation au ministère de l’Education nationale. Cette rencontre, qui a regroupé les chefs d’établissements, les censeurs et les enseignants des matières essentielles, placés sous la tutelle des directions de l’Education des wilayas de Naâma, Sidi Bel-Abbès et Tlemcen, a permis aux participants de faire le point sur la concrétisation de cette louable initiative, et d’exprimer à l’occasion leurs points de vue quant à la bonne application de cette mesure.

 La réunion a été marquée par la présentation par M. Boulssane, du plan en question et des modalités de son application, dont les directeurs ont déjà pris connaissance. De son côté le directeur de l’Education de la wilaya de Tlemcen a indiqué, en marge de cette rencontre, que: «ces cours de soutien et de rattrapage permettront de relever le niveau des élèves de classe de terminale et d’augmenter le taux de réussites au baccalauréat».


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
nul ne pourra nier que des changements importants se sont effectués en ce qui concerne les infrastructures qui restent cependant a de rares exceptions des coquilles vides et sans ames.ils est deplorable que nous sommes arrivés au point où des inspecteurs ne maitrisent meme pas la langue,qu'ils soient d'arabe ou de français(c pire encore) l'enseignement est devenu comme nos administration embourbé dans la paperasse ,le coté pédagogique......attendra Que nos inspecteurs ne s'attardent pas sur le superflu(decoration) et negligent l'essentiel car on l'a bien souvent constaté au lieu de conseiller,d'eclairer de guider l'enseignant ils lui font une misere a cause de la decoration c'est a faire rire ou pleure.ils ne font que stigmatiser leurs incompetence
abdou abderrahman - enseignant - tlemcen
21/10/2009 - 4400

Commentaires